Chavirement d’une pirogue à Ouakam : Boubacar Seye demande l’ouverture d’information judiciaire

0
803

C’est un nouveau drame qui s’est produit dans la nuit du dimanche 23 au 24 juillet 2023. En effet, une pirogue transportant de migrants a échoué au large de Ouakam (Dakar), sur la plage de la Mosquée de la Divinité faisant dix-sept victimes dont quinze morts. Ainsi, réagissant à cette situation, le président d’Horizon sans frontière qui assimile ce drame à une situation de guerre demande l’ouverture d’une information judiciaire pour déterminer les circonstances de ce drame.

« Nous avions eu à mettre tout le monde à l’aise dans cette histoire là. En disant que les responsabilités sont partagées, les responsabilités sont collectives, parce que nous sommes dans un pays à tradition migratoire ancienne. La migration est une pathologie au Sénégal. Quand vous faites un survol des théories migratoires, mais toutes les théories se retrouvent au Sénégal », a réagi le président de Horizon sans frontière.

Ouverture d’une information judiciaire

C’est à ce titre donc, dira Boubacar Seye « dans un tel pays quand même, on aurait pu le plus rapidement possible diligenter une information judiciaire pour déterminer les circonstances de ce drame. Et tout d’un coup convoqué les états généraux. Aujourd’hui, le gouvernement devrait suspendre toutes ses activités pour une réunion de crise. Il faudrait aujourd’hui, autour d’une table et que nous nous asseyons pour dégager des pistes de solution. »

« Et malheureusement ça, nous le regrettons, parce que l’Etat a banalisé ces mort en niant le fait que la jeunesse sénégalaise se tue en méditerranée, se tue dans le désert, parce qu’il n’y a plus d’espoir dans ce pays-là », a-t-il indiqué, fustigeant la posture de l’Etat.

Et de déclarer « Maintenant quand une telle posture est prise par un Etat, vous conviendrez avec moi que nous ne sommes pas encore sortis dans l’auberge. Parce qu’en termes de perspectives, nous n’avançons pas. »

Quand l’Etat nie la réalité des faits

« Mais ceci ne nous surprend guère parce que cette sortie de l’Etat n’a fait qu’envenimer les choses. Parce que quand dans une situation pareille, un Etat se met dans une posture d’autodéfense et d’autosatisfaction permanente. Quand l’Etat nie la réalité des faits, ça peut encourager d’autres à tenter ce voyage », a-t-il poursuivi.

Avant de dire « Avec ce nouveau drame aujourd’hui, je crois que c’est tout le Sénégal qui est endeuillé. Moi je dirai même que nous sommes en guerre. Parce que même en guerre les gens ne meurent pas comme ça. »

« Aujourd’hui, malheureusement la migration continue de dévoiler des aspects aux conséquences incalculables dans nos sociétés en situation de vulnérabilité chronique », a-t-il conclu.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply