Contrôle économique : les acteurs exposent leurs griefs, le ministre du Commerce s’engage

0
1157

L’Amicale des contrôleurs du contrôle économique du Sénégal (ACCES), a tenu son assemblée générale ordinaire, ce samedi 28 janvier,. Présidée par le secrétaire général du ministère du Commerce, des consommations et des petites et moyennes entreprises, Makhtar Lakh, la rencontre qui a été également renforcée par un séminaire de formation, a été l’occasion pour l’ACCES et ses membres d’exposer certaines récriminations en rapport avec la logistique, les locaux et également la question des primes.

« Nous croyons à la formation continue des agents, comme je l’ai dit tout à l’heure. Parce que les agents doivent se former, mais également doivent continuer la formation. C’est pour en réalité renouveler leurs connaissances, asseoir de nouvelles connaissances pour davantage servir nos concitoyens », a relevé Dominique Gomis, président de l’Amicale des contrôleurs du contrôle économique du Sénégal (ACCES). Concernant le choix du thème  sur « la sécurité sanitaire des aliments », il indiquera  « Vous avez récemment vu avec le sommet de Dakar qui se déroulait sur la souveraineté alimentaire et résilience, que le gouvernement sénégalais, au-delà même du ministère des Commerce et des contrôleurs du contrôle économique, accorde une importance particulière à ce qu’on appelle la sécurité sanitaire des aliments».

Venu présider l’assemblée générale, à la place du ministre Abdou Karim Fofana, Makhtar Lakh, secrétaire général du ministère du Commerce, a tenu à remercier et à féliciter les contrôleurs du contrôle économique Sénégal qui, selon lui, sont « la cheville ouvrière du département, qui a en charge un des secteurs les plus stratégiques de l’économie, à savoir la consommation et le commerce des biens et services », a-t-il laissé entendre. Avant de relever : « En parfaite synergie avec les différents acteurs du public comme prive, vous jouez un rôle crucial dans la préservation de la stabilité du marché. Vous êtes souvent amenés à faire face à des situations complexes, et même parfois très tendues. Mais il ne subsiste aucun doute que le corps d’élite que vous représentez a su pendant longtemps gérer avec professionnalisme et rigueur toutes les difficultés rencontrées ».

Cette journée a été également pour les contrôleurs d’exposer leurs problèmes au représentant du ministre. Parmi ceux-ci, on trouve entre autres la Logistique, les locaux et également la question des primes. Répondant aux doléances posées par les agents du contrôle économique, Makhtar Lakh a assuré que le gouvernement a pris la pleine mesure des préoccupations des contrôleurs du contrôle économique : « Je voudrais dire que le gouvernement a pris la pleine mesure des préoccupations des contrôleurs du contrôle économique. Beaucoup de mesures en tout cas, ont été prises depuis l’année passée. Parce que quand on aborde les moyens, les moyens sont de divers rôles. Il s’agit entre autres des moyens humains. Vous avez vu une cohorte qui est en formation, qui va venir renforcer les équipes sur le terrain », a-t-il rassuré. Encore, ajoute-t-il, « Je pense que dans la semaine, quatorze véhicules vont être remis aux services. Et de ce point de vue, un autre lot extrêmement important en tout cas pour réarmer matériellement et logistiquement les services. De ce point de vue, également, le département est en train de réfléchir à un programme de réhabilitation des services régionaux. » Et de poursuivre : « sur le plan financier, ce qui est sur la table, c’est une prime qui a été demandée par les agents. Mais je rappelle qu’il y a déjà une prime qui a été déjà accordée l’année passée. Nous avons cette nouvelle prime, nous sommes en train d’étudier pour voir un peu la faisabilité et comment faire en tout cas pour l’accorder aux contrôleurs », a-t-il conclu.

OUSMANE GOUDIABY

Leave a reply