Déficit budgétaire et manque d’infrastructures à l’UADB : des préoccupations majeures, selon le Saes

0
250

 La coordination Saes de l’université de Bambey a organisé une assemblée générale suivie d’un point de presse pour dénoncer le déficit budgétaire et le manque d’infrastructures .Des problèmes qui se répercutent sur le fonctionnement de l’université, selon la coordination Saes de l’Uadb. 

L’assemblée générale de la coordination Saes de l’université Alioune Diop de Bambey s’est réunie pour examiner les problèmes structurels qui plombent l’institution universitaire. L’assemblée s’est penchée essentiellement sur deux points : le déficit budgétaire structurel et le manque criard d’infrastructures .Ces problèmes se répercutent sur le fonctionnement de l’université, notamment sur le déroulement des enseignements qui se font de façon exécrable, selon les acteurs. Dr Lat Sow, le Président de la coordination Saes-Uadb explique : « Nous notons une persistance des problèmes d’électricité et d’approvisionnement  d’eau dans le campus mais aussi un problème d’accès à internet ». La coordination Saes de l’université Alioune Diop, consciente également de la gravité de la crise financière, exige un audit financier, comptable et administratif de. Elle requiert ainsi de l’Etat du Sénégal de prendre toutes les dispositions nécessaires pour combler le déficit budgétaire afin de régler définitivement le retard sur le paiement des salaires au niveau de l’université. La coordination exige enfin des pouvoirs publics un plan infrastructurel d’urgence pour la construction de bâtiments pédagogiques et administratifs  autonomes pour chaque Unité de formation et de recherche ( UFR) et chaque institut.

ADAMA NDIAYE 

Leave a reply