Dénouement de la crise de l’école : Parfum de dégèle après l’acceptation des propositions de l’État par cinq des sept syndicats

0
1296

Le gouvernement et les syndicats d’enseignants ont confronté leurs propositions afin de parvenir à un consensus. Après ces âpres négociations, l’on semble s’acheminer vers le dégèle de la crise qui secoue le milieu scolaire, depuis des mois durant.

D’après la page Facebook du ministère de l’enseignement national du Sénégal, cinq des sept syndicats ont accepté et signé les propositions du gouvernement. Il s’agit du SIENS, du  SELS, de l’UDEN, du SELS A et de SELAS/FC.

Par contre, le CUSEMS et le SAEMS ont demandé de partager le document avec leurs bases pour recueillir leurs avis.

La source indique que le document qui résume l’ensemble des Accords a été paraphé et confié au ministre des finances jusqu’à lundi pour être démultiplié.

À noter que les négociations entre le gouvernement du Sénégal et les syndicats d’enseignants n’ont pas été de tout repos encore hier, vendredi 25 février. Démarrée aux environs de 10h, la rencontre a vu les syndicats d’enseignants et le gouvernement marchander autour de la table de négociations jusque tard dans la nuit.

À plus de minuit passé, les acteurs n’étaient toujours pas arrivés à trouver un accord définitif, mettant fin à la crise qui secoue l’école sénégalaise depuis plus de trois mois.  Des points de friction restaient encore à négocier  et rien ne présageait de la levée ou non du mot d’ordre de grève des enseignants.

Pour rappel, ces derniers étaient en mouvement pour réclamer moult doléances dont la satisfaction des accords signés avec le gouvernement et autre justice dans le système de rémunération des agents de la fonction publique. Pourtant, le Gouvernement avait fait une nouvelle proposition passant de 69 à plus de 90 milliards de F Cfa. Ce, dans le cadre de l’amélioration du niveau de rémunération des enseignants. En attendant, l’école reste sur le qui-vive.

 

Comments are closed.