Dépôt des dossiers de candidature pour la présidentielle : les candidats se bousculent au Conseil constitutionnel

0
645

En prélude à l’élection présidentielle du 25 féviers 2024, les candidats déclarés des partis politiques et coalitions se bousculent devant le portail du Conseil constitutionnel pour déposer leurs dossiers de candidature pour la prochaine élection présidentielle du Sénégal. Il s’agit des candidats de Yewwi Askan Wi, Malick Gackou, du PDS, Karim Wade, et de Mamadou Lamine Diallo de Tekki, qui ont déposé leurs dossiers de candidature hier, vendredi 22 décembre 2023.

Les candidats déclarés à la présidentielle sénégalaise ont jusqu’au 26 décembre à minuit pour déposer leurs dossiers de candidature au niveau du Conseil constitutionnel. Déjà, les candidats ont commencé à déposer leurs dossiers de candidature au dit conseil. Hier, vendredi 22 décembre 2023, le candidat déclaré, Malick Gackou, membre de la  coalition Yewwi Askan Wi a déposé, par le biais de son mandataire et son directeur de campagne, ledit document qui doit être accompagné par les parrains collectés.

Autre dépôt, c’est celui de Mamadou Lamine Diallo dit MLD de Tekki. Lui aussi a procédé hier, vendredi, au dépôt de son dossier de candidature au Conseil constitutionnel en perspective de l’élection présidentielle de février 2024.

Il faut noter que cet exercice du processus électoral n’est point un secret pour Mamadou Lamine Diallo, qui s’est présenté, la première fois, comme candidat indépendant à l’élection Présidentielle de février 2007. Depuis lors, MLD est toujours présent sur la scène politique, faisant face à toutes les échéances présidentielles.

De même, le candidat déclaré du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) est aussi dans la mêlée. Après son dépôt de caution de 30 millions à la Caisse des Dépôts et  Consignations (CDC), du lundi 27 novembre 2023, Karim Wade a posé un deuxième jalon hier, vendredi en vue de la prochaine présidentielle du 25 février 2024. Actuellement en exil à Doha(Qatar), le candidat déclaré du PDS a déposé au Conseil constitutionnel, via ses proches, sa candidature, selon une note du secrétariat à la communication du Parti Démocratique Sénégalaise(PDS). A noter, que Karim Wade reste toujours au Qatar, où il gère les affaires politiques de son parti. Ainsi, son engagement pour la présidentielle de février 2024 semble donc se concrétiser, malgré son exil loin de son pays natal.

BARTHELEMY COLY(STAGIAIRE)

Leave a reply