Disparition des militaires : les familles et proches sortent de leur réserve

0
496

Six jours après leur disparition, les familles et proches des militaires que sont l’adjudant-chef de la gendarmerie Didier Badji et du sergent de l’armée Fulbert Sambou toujours restés sous le choc de la disparition de leurs parents sont sortis enfin de leur réserve. Ces derniers face à la presse ce jeudi, et tout en saluant l’auto-saisine du procureur qui a déclenché une enquête, demandent à l’Etat du Sénégal de les édifier sur le sort de leurs frères au service de la République.

Regroupés autour d’un collectif dénommé ‘’Rassemblement des îles Bliss du Kassa à Dakar’’, les familles et proches des militaires restés sous le choc depuis la disparition de leurs parents sont enfin sortis de leur réserve. Ces familles tout en saluant l’auto-saisine du Procureur qui a déclenché l’enquête avec la mobilisation de tous les services compétents de l’Etat, demandent à l’Etat du Sénégal de les édifier sur le sort de leurs frères : « la communauté des îles Bliss du Kassa (Diaspora, Sénégal) demande solennellement à l’Etat du Sénégal de les édifier sur le sort de leurs frères au service de la République et de tout faire pour que ces dignes fils du Kassa reviennent sains et saufs », a déclaré Dr Alex Nicodème Tabar, lors d’un point de presse tenu ce jeudi.

Dr Tabar qui est convaincu de la subsistance d’un certain nombre de questionnements légitimes jusque-là non élucidés dans la tête de la plupart des sénégalais se demande « Comment est-il possible que nos frères disparaissent dans une zone de Dakar censée être la mieux sécurisée sans laisser de traces ? Comment une houle peut emporter en même temps deux insulaires sans emporter leurs effets ? Comment deux soldats en service dans deux corps aussi stratégiques peuvent disparaître volontairement depuis six jours sans être appréhender ou retrouver par nos forces de l’ordre pourtant reconnues très efficaces en la matière ? A qui profite les fausses informations distillées à longueur de journée et à quelle fin ? »

A ce titre, « le rassemblement de la communauté des îles Bliss du Kassa demande à ses membres de redoubler de vigilance et rester mobilisés comme un seul homme jusqu’au retour par nous de nos parents pour qu’ils ne deviennent les agneaux d’un quelconque sacrifice », a-t-il invité.

Aussi-dira-t-il « le rassemblement de la communauté des îles Bliss du Kassa lance un appel poignant à l’ensemble des familles religieuses (Musulmanes et Chrétiennes), traditionnelles, coutumières et toutes les forces vives de la nation sénégalaise à s’impliquer pour le retour de ces vaillants fils afin que nous préservions ensemble ce socle qui cimente notre cher Sénégal avant que le rubicond ne soit franchi »

Retenez que les îles Bliss du Kassa sont situées à l’entrée du fleuve Casamance sur la rive gauche du fleuve en allant vers Ziguinchor. Elles polarisent les îles de Djiogué, Hitou, Haère, Bakcassouk et Niomoune.

OG

Leave a reply