Distribution de masse de médicaments pour les MTN : la croisade est engagée contre trois pathologies

0
1240

La lutte contre les maladies tropicales négligées (Mtn) a porté ses fruits. Sur cinq maladies nécessitant une prise en charge de masse, deux sont aujourd’hui sorties de la liste. Il s’agit du trachome depuis 2017 et de l’onchocercose depuis 2022. Pour cette édition, trois maladies seront concernées par cette campagne qui sera déroulée dans huit régions.

La campagne de distribution de masse de médicaments pour la prise en charge des maladies tropicales négligées (Mtn) s’est faite hier, vendredi, à Dakar.  Pour cette édition, huit régions  du Sénégal seront concernées par cette campagne. Il s’agit de Thiès, Dakar, Louga,  Fatick, Kaffrine,  Saint-Louis, Ziguinchor et  Sédhiou  pour 24 districts sanitaires.  Selon les acteurs de la lutte qui ont fait face à la presse hier, trois maladies dont la filariose lymphatique, communément appelée éléphantiasis, la bilharziose et les géohelminthiases seront concernées sur les cinq habituées à la campagne.  « Notre pays, le Sénégal est endémique à 14 maladies tropicales négligées dont cinq (5) qui nécessitent l’administration massive de médicaments. Depuis 2017, nous avons arrêté le traitement de masse pour le trachome qui a évité  à 40.000 cas de cécité ainsi que l’’onchocercose depuis 2022. Ces progrès ont été possibles grâce à la campagne de distribution de médicaments de masse», a fait savoir Omar Khouma, chargé de la communication à la division de la lutte contre la maladie au ministère de la Santé et de l’action sociale.

Pour Docteur Ndoumbé Sow en charge du département approvisionnement au programme de lutte contre les maladies tropicales négligées, « la distribution de masse de médicaments est une stratégie efficace et qui est recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) afin de réduire la charge de morbidité des maladies tropicales négligées dans la communauté, d’interrompre la transmission en vue de leur élimination et de leur contrôle d’ici 2030 », a-t-elle expliqué. Et de faire remarquer : « cette stratégie a montré ses preuves et chaque année, nous les organisons pour aller vers l’élimination et le contrôle  des Mtn d’ici l’horizon 2030».

Pour ladite campagne, les acteurs de la lutte comptent mettre l’accent sur la communication et la sensibilisation  et naturellement sur la prise en  charge thérapeutique.  «L’objectif est d’atteindre cent pour  cent pour la distribution de médicament, au moins  75% pour les bilharzioses et 65% pour la filariose lymphatique dans le district de Pété », a-t-elle renforcé.

Rappelons que les maladies tropicales négligées (Mtn) constituent un véritable problème de santé publique au Sénégal. Selon le ministère de la Santé et de l’action sociale (Msas), elles sont co-endémiques dans pratiquement toutes les régions et constituent un lourd fardeau pour les populations. La lutte contre ces maladies progresse néanmoins grâce à la mise en œuvre de stratégies pour une prise en charge novatrice et intensive comme la distribution de médicaments de masse.

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply