En meeting de clôture à Ziguinchor : El Hadji Mame Boy Diao promet de changer la situation de la Casamance

0
99

En meeting à Ziguinchor, le candidat El Hadji Mamadou Diao a déclaré que la Casamance est une région de paradoxes avec d’immenses potentialités inexploitées. Il promet de changer cette situation une fois élu président de la République.

Candidat à l’élection présidentielle du 24 mars prochain, El Hadji Mamadou Diao a terminé sa campagne électorale par le Sud du pays. Il évoque les richesses de la Casamance, les sinistres avec la rébellion. Il appelle les populations à faire changer les choses. Pour M. Diao, la Casamance est une région de paradoxes avec ses immenses potentialités. Il évoque l’anacarde, la forêt, les cours d’eau, le tourisme. Mais, il déplore que ces immenses potentialités ne soient pas exploitées au grand bénéfice des populations. «A Kafountine, un paradoxe avec le secteur de la pêche qui peine à éclore. On doit préserver l’économie de la pêche. On a une région de paradoxe avec beaucoup de richesse », a fait savoir le candidat. Selon lui, on nous vend des discours pompeux en Casamance comme boucle des Kalounaye, boucle du Boudié. Aucune opportunité économique pour permettre à la région d’avoir un tissu industriel pour que la région émerge. Nos mangues pourrissent. Nous ferons de la Casamance, ce qu’elle doit être pour le Sénégal, la plus belle région.

Dans un discours musclé, il a déclaré que la Casamance doit être un hub touristique car on a une belle nature. «Notre Casamance a été sinistrée et commence à entrevoir la voie de la paix. Continuons à cultiver la paix entre nous fils de la région. Je suis un homme de cohésion et je n’ai pas peur d’assumer mes relations. Revenons à la paix et profitons de l’opportunité que nous avons. Les jeunes doivent pouvoir vivre décemment », a martelé le candidat. Il a affirmé que les casamançais ne doivent plus quémander l’adduction d’eau, la conexion internet, l’accès à électricité. Pour l’anacarde, il a souligné que la filière n’apporte rien à la Casamance car il n’y a pas de chaine de valeur. I l n’y a que la récolte de l’anacarde pour nous », a déploré Mame Boy Diao. Pour lui, il faut miser sur l’entreprenariat. Pour cela, il demande d’oser réformer les offres de formation en lien avec les potentialités des trois régions. La Casamance, soutient Mame Boy Diao, ce sont des jeunes qui ont envie de réussir mais qui ne trouvent pas les moyens. Il n’a pas manqué de rappeler la richesse culturelle de la région. «Ici, c’est une terre de culture avec le Touré Kounda, Double Less, Fodé Doussouba. Ce qui fait notre force », a confié le candidat. Il Evoque aussi, Jules Bocandé, le sélectionneur national, Aliou Cissé.

Leave a reply