Mandat d’arrêt contre François Bozizé: le président bissau-guinéen déclare que son pays «n’a pas de loi d’extradition»

0
172

En Centrafrique, la Cour pénale spéciale (CPS) a émis le 30 avril un mandat d’arrêt international contre François Bozizé pour de possibles crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis entre 2009 et 2013. La CPS a par ailleurs demandé la coopération « notamment de la Guinée-Bissau », où François Bozizé vit en exil depuis un an. Mais le chef de l’État bissau-guinéen a déclaré que son pays « n’a pas de loi d’extradition ».

Leave a reply