Equipe Nationale Féminine : les Lionnes réussissent leur premier test et corrigent l’Algérie (3-1)

0
492

Le Sénégal frappe le premier. Les Lionnes ont remporté vendredi leur première sortie amicale face à l’Algérie (3-1). Mbayang Sow, Nguénar Ndiaye et Sadigatou Diallo ont offert un succès de prestige aux Sénégalaises.

L’Équipe Nationale du Sénégal de Mame Moussa Cissé une première victoire en amical ce vendredi et s’impose 3-1 face à une Algérie en manque de certitudes mais qui disputera les éliminatoires à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations avec la même ambition que son bourreau du jour. Une petite mais convaincante victoire, donc, pour les Lionnes, qui n’avaient plus gagné dans le cours du jeu depuis leur succès (1-0) face au Burkina Faso, lors de la CAN 2022, soit un peu plus d’un an.

C’était le premier match test sur deux à ne pas foirer pour la bande à Mame Moussa Cissé face à une équipe algérienne avec toutes ses valeurs sûres. S’il reste à une opportunité pour confirmer face à la même équipe mardi prochain, il faudra assurément faire plus au mois de septembre prochain, notamment défensivement, pour passer le premier tour des éliminatoires de la CAN 2024, face au Mozambique. Mais il est difficile de ne pas retenir du positif à l’issue de cette victoire contre les Fennecs.

La première période fut calme d’occasions sénégalaises mi-figue mi-raisin. Mais deux joueuses, principalement, étaient souvent à la baguette : Mbayang Sow, malgré son statut de défenseuse centrale, et Haby Baldé, qui a fait la misère à Rosélène Khezami dans son couloir droit. Si la première banderille est algérienne, avec un centre de Sana Battouri, dangereusement mais tranquillement capté par Adji Ndiaye (3e), les Lionnes se sont créées la première véritable situation, avec un coup-franc de Mbayang Sow déposé sur le crâne de Mama Diop, dont la tentative passe juste au-dessus (5e).

Merci Lamia Lounas !

À l’image de cette opportunité, les offensives de Korka Fall et ses partenaires ont failli faire mouche dans le premier quart d’heure, notamment grâce à Haby Baldé, qui manque de peu une reprise de volée sur un délicieux centre de Nguénar Ndiaye (11e) et sur une tentative lointaine de Mama Diop (15e). Pourtant, ce sont bien les Fennecs qui mettront une véritable sueur dans ce début de partie. Sur une superbe action collective, Inès Boutaleb envoie une frappe enroulée vers les cages sénégalaises. Adji Ndiaye doit voir sa transversale sauver l’ouverture du score (20e).

Encaisser sur cette action n’aurait pas été l’unique malheureux des Sénégalaises, puisque dans la foulée, Ndèye Awa Diakhaté se blesse toute seule en loupant une reprise. La milieu de terrain de l’Olympique de Marseille a essayé de serrer les dents pour continuer pour quelques minutes, mais c’était compter sans son genou droit, qui a semblé tourner et qui l’envoie même à l’ambulance. Le malheur des unes fait le bonheur des autres. Entrée en lieu et place d’Awa Diakhaté, Bineta Korka Seck se montre remuante dès ses premières touches de balles, et permet au Sénégal de gagner un coup-franc à une vingtaine de mettre des buts algériens. Toujours désireuse de faire valoir le talent dans sa patte gauche, Mbayang Sow se charge du cuir et ira mettre la balle au fond des filets, avec l’aide Lamia Lounas, qui se troue complètement en essayant de capter la frappe (1-0, 30e).

Une jeunesse fulgurante

Le résultat favorable à la pause n’a pas fait penser au sélectionneur Mame Moussé Cissé de faire des changements. Ce qui a semblé baisser le rythme des Lionnes, bousculées et obligées de se plier face à un magnifique coup-franc de la pensionnaire de Fleury Marine Daffeur, qui remettait les pendules à l’heure (1-1, 56e), peu après qu’Haby Baldé ait tenté d’inscrire son nom sur la fiche de match (55e). Cette égalisation a fait réagir le patron des Lionnes, qui fait des changements, avec l’entrée en jeu notamment de Coumba Sylla Mbodji, qui apporte tout de suite vitesse et percussion, servant Korka Fall qui envoie une lourde frappe sur la transversale de Lounas (75e). De quoi réveiller un petit public un peu somnolant et offrir une grosse fin de match.

Poussées, les Lionnes s’arrachent et obtiennent un corner dans les ultimes minutes. Jeanne Coumba Niang délivre un centre sur la tête de Safietou Sagna qui permet à Nguénar Ndiaye de reprendre et faire trembler les filets (2-1, 87e). Puis dans les ultimes instants, la jeunesse refait des siennes avec Coumba Sylla Mbodji et Sadigatou Diallo, l’une passeuse et l’autre buteuse pour sceller une nette victoire sénégalaise. De joie en attendant la seconde manche prévue dans quatre jours.

Leave a reply