Finale Can 2021 – Sénégal-Égypte : Quand la qualification des «Lions» booste les ventes de maillots et accessoires

0
1405

La finale de la CAN Cameroun 2021 opposant  le Sénégal à l’Egypte, défraye une ambiance fébrile au Sénégal, surtout dans la capitale. Grâce à cet enchantement, maillots des «Lions», drapelets, brassards, bandeaux, drapeaux, trompettes et autres accessoires aux couleurs (de l’équipe) nationales sont en vogue dans les marchés qui virent au vert-jaune-rouge. Conséquence, les vendeurs, qui jusque-là se plaignaient de la timidité des ventes depuis le début de cette phase finale de CAN, se remplissent les poches en proposant  à la clientèle, toute sorte d’objets aux couleurs nationales.

La finale Sénégal contre Egypte de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021 qui se jouera, ce dimanche 06 février 2022, se prépare en grande pompe dans tout le pays, plus particulièrement à Dakar qui transpire sous la ferveur patriotique. Dans les marchés et coins de la rue, les maillots et accessoires aux couleurs nationales s’arrachent comme de petits pains, au plus grand bonheur des vendeurs qui se frottent désormais les mains.  Maillots, sifflets, brassards, drapelets/drapeaux et autres articles tricolores, sont visibles partout.

Contrairement aux autres matchs précédents où la vente de ces accessoires n’était pas prospère, c’est l’engouement dans les points de vente en perspective de cette phase du tournoi : la finale. A castor, le bouillonnement/brouhaha qui anime d’habitude le marché, laisse place à l’ambiance d’après matchs Sénégal-Burkina Faso (en demi-finale) et de commentaires sur la qualification des «Lions» et la finale. Les vendeurs de ces objets, dont la plupart sont des marchands ambulants qui trimbalent de gauche à droite, voient leur chiffre d’affaire monter depuis la demi-finale.

Habillé en grand boubou assorti d’un chapeau, Cheikh Fall se tient devant sa table garnie d’accessoires aux couleurs de l’équipe nationale. Selon lui,  la vente marche à merveille. «Les clients viennent petit à petit depuis hier (jeudi dernier, lendemain de la demi-finale, ndlr) pour  se procurer soit un maillot ou autres articles pour préparer la finale. Depuis la demi-finale, j’ai constaté une réelle augmentation de mon chiffre d’affaire», fait savoir Cheikh qui n’arrête pas de crier à tue-tête pour attirer l’attention des  passants qui n’hésitent pas de jeter un coup d’œil sur ces articles.

Plus loin, c’est le même scénario, pour témoigner de l’effet de la CAN qui se fait sentir aussi bien chez les clients que les commerçants. Une  table bien équipée par des maillots et accessoires, est tenue par Astou Bodian qui a profité de l’occasion pour acheter  cette marchandise en vogue, afin de la revendre. «Je vends des fruits, c’est mon principal métier. Mais, avec la  CAN, les maillots et autres accessoires marchent beaucoup ; c’est pourquoi je n’ai pas hésité une seule fois à m’y lancer. J’avoue que je m’en sors bien», soutient cette dame à  la forte corpulence.

DES ENFANTS FONT DES ECONOMIES AVEC L’ARGENT DU PETIT-DEJEUNER, POUR SE PROCURER DES ACCESSOIRES

Dans  ce marché, les clients font des va-et-vient à la recherche d’accessoires pour supporter les «Lions». Vers l’allée de la mosquée, se distinguent des enfants  qui sont venus se procurer de petits articles à savoir des sifflets et des brassards. «Je suis accompagné de mes amis pour acheter un brassard. Vu que je n’ai pas assez d’argent pour acheter le maillot de Sadio Mané, je me contente juste de ce que j’ai», révèle Ousmane Seydi qui faisait des économies avec l’argent de son petit-déjeuner car, dit-il,  «j’attendais la finale pour acheter un brassard ou autre chose».

Un autre client, parmi tant d’autres, Aba Diop est venu se procurer un maillot pour son fils de 13 ans qui, selon lui, le tympanise avec le maillot d’Idrissa Gana Guèye. «Depuis le début de la CAN, mon fils ne me donne plus de répit. Il veut coûte que coûte avoir ce maillot. Aujourd’hui, j’ai décidé de lui en acheter pour qu’il me laisse tranquille», déclare  ce père de famille. 

Si lors des précédents matchs, la vente n’a pas  connu d’engouement et de succès, tel n’est pas le cas pour la finale qui suscite un regain d’intérêt pour ce commerce, avec la prospérité de la vente. En atteste, Assane Konaté, marchand ambulant, a presque écoulé son stock de maillots. «Les petits articles sont achetés par les enfants car leur moyens sont faibles. Mais, les adultes achètent souvent les maillots, soit pour eux ou pour leurs enfants. J’ai presque vendu mes maillots. Car ces derniers jours, j’ai reçu beaucoup de commandes», laisse-t-il entendre.

Avec cette finale de la CAN Cameroun 2021, la troisième que les Lions du Sénégal vont disputer, les vendeurs de amillots et autres accessoires aux couleurs nationales ne semblent point se plaindre car ils écoulent facilement leur marchandise. Tout en souhaitant que les «Lions» rapportent, pour une fois, le trophée au Sénégal au coup de sifflet final soir du 6 février 2022.

Amsatou GANO (Stagiaire)

Comments are closed.