Gorée institute sur le report de la présidentielle : une «confiscation de la souveraineté individuelle des citoyens »

0
223

Dans un communiqué publié hier, jeudi 08 février 2024, comme toutes les organisations de la société civile, GOREE INSTITUTE s’indigne également du report de la présidentielle 2024. Le communiqué de Gorée Institute souligne que « ce report constitue une confiscation de la souveraineté individuelle des citoyens sénégalais ». Plus grave encore, ajoute Gorée institute, le report de l’élection présidentielle constitue une violation des articles 27 et 103 de la Constitution qui font de la durée et du nombre de mandats présidentiels des dispositions intangibles. De même, sur le plan communautaire, « ce report apparait comme une violation du protocole A/SP1/01 sur la démocratie et la gouvernance de la Cedeao qui interdit toute modification substantielle de la loi électorale dans ans les six(6) mois qui précédent le scrutin sans l’accord de la majorité des acteurs politiques ».  Et de constater que ce report est plus une source de crise institutionnelle et politique qu’une solution de crise constitutionnelle, comme évoquée par les pouvoirs publics. Par ailleurs, Gorée institute, regrette le report de l’élection présidentielle qui intervient a la veille du démarrage de la campagne électorale, causant ainsi beaucoup de préjudices et de désagréments aux candidats à l’élection présidentielle. Sur ce, Gorée Institute appelle au respect du calendrier électoral conformément aux dispositions de la Constitution, du Code électoral et des engagements internationaux et régionaux du Sénégal. Il engage également les acteurs politiques et civiques « à privilégier le dialogue et la concertation afin d’éviter que la tension actuelle ne dégénère en crise électorale profonde ».

BARTHELEMY COLY (STAGIAIRE)

Leave a reply