Guerre en Ukraine : Donald Trump encourage la Russie à attaquer les pays de l’OTAN « délinquants »

0
269

« Encourager l’invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé », a réagi la Maison Blanche samedi, après les déclarations de l’ancien président.

L’ancien président américain s’est souvent montré dubitatif, parfois hostile, quant à la poursuite de l’aide américaine à l’Ukraine, et a même menacé de sortir de l’OTAN s’il revenait à la Maison Blanche. Samedi, le candidat à l’élection présidentielle de novembre est allé encore plus loin en déclarant qu’il « encouragerait » la Russie à attaquer tout Etat membre de l’Alliance atlantique qui n’aurait pas respecté ses obligations financières.

Lors d’un meeting en Caroline du Sud, M. Trump a rapporté une conversation avec un des chefs d’Etat de l’OTAN, sans le nommer. « Un des présidents d’un gros pays s’est levé et a dit : “Si on ne paie pas et qu’on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ?” », raconte le milliardaire avant de révéler sa réponse : « Non, je ne vous protégerais pas. En fait je les encouragerais à vous faire ce qu’ils veulent. Vous devez payer vos dettes. »

Washington a répliqué aux déclarations de M. Trump en vantant les efforts déployés par Joe Biden pour renforcer les alliances dans le monde entier. « Encourager l’invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé », a réagi Andrew Bates, porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué publié samedi soir. « Plutôt que d’appeler à la guerre et de promouvoir le chaos, le président Biden continuera à soutenir le leadership américain », a ajouté M. Bates.

Plus tôt dans la journée, M. Trump a également appelé à la fin de l’aide à l’étranger, estimant que les Etats-Unis devraient réduire considérablement la manière dont ils fournissent de l’argent. « Aucun argent ne devrait être fourni à un pays sous la forme d’une aide étrangère à moins qu’il ne s’agisse d’un prêt, et non d’un don », a-t-il écrit en lettres majuscules sur son réseau Truth Social. Il a ajouté que l’argent pourrait être prêté « à des conditions extraordinairement favorables », sans intérêt ni date de remboursement. Mais il a ajouté que « si le pays que nous aidons se retourne contre nous, ou s’il devient riche un jour, le prêt sera remboursé et l’argent reviendra aux Etats-Unis ».

Ces déclarations interviennent après que M. Trump a fait pression sur les élus républicains au Congrès pour enterrer un projet de loi prévoyant le versement d’une nouvelle aide à l’Ukraine.

Le Monde

Leave a reply