Lutte Bombardier/ Franc ce mercredi à l’arène : Vers un palpitant choc intergénérationnel

0
6055

Proche de la retraite après son dernier combat perdu face à Reug-Reug, Serigne Dia Bombardier va renouer son pagne de lutteur ce 1er Mai, avec le combat qui l’oppose à « Franc » des Parcelles Assainies. Cette confrontation proposée par la structure Jambars Production entre dans la catégorie des affiches « Grand contre petit » aux allures de passation de témoins entre l’ancienne et la génération montante.

L’Arène nationale va vibrer ce mercredi 1er mai au rythme du grand gala organisé par la structure Jambars Production. Avec en tête d’affiche le combat qui oppose Franc de Parcelles assainies à Bombardier de Mbour. Un duel entre deux mastodontes aux trajectoires totalement opposées. Après une succession de défaite face à Tapha Tine, Eumeu Séne et surclassé par Reug Reug, il y a quelques mois, nombreux sont ceux qui avaient anticipé en annonçant la retraite du Géant de la Petite côte.  Le Mbourois a aujourd’hui une belle occasion de s’offrir une belle sortie et de prouver qu’il est toujours prêt à relever défis. Dans une de ses dernières sorties dans la presse, il a d’ailleurs promis d’infliger à Franc la première défaite de sa carrière au soir du 1er mai 2024. “Je veux relever le défi de battre Franc que l’on présente comme un futur grand champion. C’est vrai qu’il a fait ses preuves et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai accepté de l’affronter. Mais je dois montrer aux sénégalais que je ne suis pas encore fini (…) Me battre en 20 secondes ? Je ne suis pas un lutteur qu’on donne un ultimatum. Il (Franc) n’a rien compris mais le 1er mai il verra”.

L’ancien Roi des arènes doit cependant s’attendre à un adversaire redoutable à tout point de vue.   Doté de grands qualités athlétique et rompu en lutte simple, « Franc n’est pas le premier venu.  Après son irruption dans la lutte avec frappe, il a réussi à préserver son invincibilité avec 12 victoires dont les derniers ont été remportées devant Bébé Saloum Sokh, Tyson 2 et Forza. Son plus grand défi dans l’arène, jusqu’ici est aujourd’hui d’accéder et d’être admis dans la Cour des VIP ou ténor de l’arène.  Ce qui passe inévitablement par une victoire sur le B52. Comme il l’a promis avec des propos qui démontre largement le mental et l’état d’esprit qui l’habite. « J’avais dit que je lui donnerai 30 secondes avant de le battre. Mais aujourd’hui je vais dire mieux. Je lui donne 20 secondes pour le mettre à terre. Tout ce que j’ai dit, je l’ai fait. Je ne reculerai pas d’un mètre face à lui. Je n’ai pas peur de lui et je vais l’envoyer à la retraite”, promettait le lutteur des Parcelles assainies.

 

Omar DIAW

Leave a reply