Habib Sy relève l’“erreur“ du gouvernement de booster : Diamniadio plutôt que Thiès

0
214

Habib Sy, candidat à la présidentielle du 24 mars, a relevé à Thiès, l’“erreur“ du gouvernement sortant, consistant à consentir à Diamniadio de gros investissements, qui auraient pu permettre de décongestionner la capitale, s’ils avaient été réalisés à Thiès ; rapporte APS.

“Il y a une erreur de la part du gouvernement, parce que les investissements faits à Diamniadio pouvaient être (réalisés) ici“, a dit Habib Sy, dimanche soir à Thiès. Pour lui, si les infrastructures construites à Diamniadio avaient été ajoutés aux équipements déjà existants à Thiès, cela donnerait une “ grande ville“ capable de “décongestionner“ et de “rivaliser“  avec Dakar.

Une telle option permettrait aussi, a-t-il dit, de “résorber le déficit entre la capitale et les autres régions“ du pays. “Quand on accédera au pouvoir dans le cadre du projet, Thiès  occupera une place particulière“, a-t-il promis, sans plus de précision.

Habib Sy a, par ailleurs souligné l’importance du chemin de fer pour la ville de Thiès, qui “a été au centre de la voie ferrée dans notre sous-région“. Ce qui a fini d’en faire une “localité de brassage de différentes nationalités“, une “mini-Afrique“, qui accueille des ressortissants du Niger, du Mali, de la Haute-Volta (devenue le Burkina Faso). Pour Habib Sy, Thiès est une “illustration de l’unité africaine“.

Il n’a pas manqué de souligner de la “fierté“ que les Thiessois éprouvent pour leur ville. “Vous êtes tellement fiers de votre ville que vous avez créé une culture de la ‘thiessité’, un terme qui se résume selon lui, à l’honneur, à la dignité et à la justice.

Habib Sy a d’emblée, rendu hommage aux guides religieux anciens et contemporains, qui ont marqué aussi bien la région de Thiès, que la  ville chef-lieu, un carrefour et un “passage obligé“ vers le Mali, la Mauritanie, la Guinée et la Guinée Bissau.

Leave a reply