Interdiction du droit de vote prêté au Khalife Général : Touba apporte des clarifications

0
367

Touba a apporté des clarifications vis-à-vis des propos largement relayés dans la presse faisant état d’une décision du Khalif Général Serigne Mountakha Mbacké d’interdire le droit de vote dans la ville sainte. Selon Khadim Diop, neveu du Khalif par ailleurs, son secrétaire général Serigne Mountakha n’interdit à aucun citoyen d’exercer son droit de vote. Son souhait est le déplacement des lieux de vote vers la périphérie.

« J’étais désagréablement surpris d’avoir entendu des insinuations plus ou moins grotesques relatives à la déclaration du Khalife général des mourides, qui a été largement relayée pendant le weed-kend« , s’est étonné Khadim Diop, secrétaire général du Khalife des Mourides.

Selon lui, Serigne Mountakha qui est aujourd’hui, un modèle de citoyen accompli, un défenseur de l’intérêt général, un modèle dans sa position équidistante, par rapport à toutes les parties (…) « on ne peut pas lui prêter l’idée d’empêcher justement les personnes qui l’écoutent d’exercer un droit aussi citoyen que le vote. » Toutefois, le neveu du Khalife a tenu à préciser que Touba n’a jamais voté dans son centre.

D’après lui « Le vote s’est toujours déroulée à la périphérie, hors périmètre sacré. Mais les politiciens de Touba, pour certains se sont singularisés particulièrement par des querelles les jours du vote tenu au Sénégal.« 

Ainsi, « comme tout le monde appartient à la même famille et le Khalife considérant que c’est dans sa propre famille, il a voulu protéger tout le monde », a-t-il expliqué. Ce sont eux qui doivent revoir leurs comportements et ne pas amener le Khalife à prendre certaines décisions », a-t-il précisé.

Revenant cependant, sur la décision de délocalisation des bureaux de vote par le Khalife, le SG reconnait « évidemment, cette décision va certainement entraîner de petites modifications. Le déplacement du périmètre du vote. Mais peut avoir comme bénéfice en s’éloignant du centre de rapprocher les bureaux de vote aux populations de la périphérie. »

Ainsi, Touba qui compte une périphérie absolument importante, le neveu de Serigne Mountakha indique que « Vous pouvez partir de la mosquée faire 10 km, 15 km sans sortir de la ville. Dans ce cas-là, les bureaux tels, s’étaient configurés avant, pouvaient être un frein pour ces populations au niveau de la périphérie et en bénéficiant aux populations du centre. »

Donc, « toutes ces insinuations-là, vraiment, je les trouve déplacées et ne reposent sur rien du tout. Je pense que le Khalife est largement au-dessus de toutes ces petites considérations que certaines personnes ont eu à étaler dans la presse », a-t-il regretté.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply