Kédougou : des filles victimes du trafic sexuel retirées des sites d’orpaillage

0
244

(APS) – L’ONG La Lumière a recueilli dans son centre 12 filles de nationalité étrangère victimes du trafic sexuel dans les sites d’orpaillage de la région de Kédougou, a annoncé à l’APS son chef d’antenne, Aliou Bakhoum.

‘’C’est à la suite d’une descente de la gendarmerie dans les sites clandestins d’orpaillage de Soréto et de Diabougou que nous sommes venus, jeudi, récupérer des filles mineures victimes de l’exploitation sexuelle’’, a expliqué Bakhoum.

Contactée par l’APS, la gendarmerie a confirmé l’information.

‘’Des proxénètes placent les filles dans les sites d’orpaillage de Kédougou et vont se cacher au Mali. Chaque jour, ils traversent le fleuve Falémé (…) pour venir récupérer leur argent’’, a renseigné Aliou Bakhoum.

L’ONG La Lumière et son partenaire Free The Slaves (FTS) dans le cadre de la lutte contre l’exploitation sexuelle comptent mettre en place six autres comités de vigilance communautaire (CVC) dans les sites d’orpaillage clandestins, selon son chef d’antenne.

Au mois d’octobre, l’ONG et son partenaire avaient permis à dix-neuf filles nigérianes victimes du trafic sexuel dans les différents sites d’orpaillage de la région de Kédougou de retourner auprès de leurs familles.

Leave a reply