Kédougou, des sportifs réclament l’achèvement des travaux du stade municipal Mamba Guirassy

0
201

Des  sportifs de Kédougou réclament l’achèvement, dans les plus brefs délais, des travaux du stade municipal Mamba Guirassy dont les travaux sont interrompus, a dit à l’APS, Kécouta Doucouré, président de la zone numéro 1 de l’Organisme départemental de coordination des activités de vacances (Odcav) de Kédougou.

‘’Nous voulons que les travaux de construction du stade se terminent maintenant pour permettre de jouer les +navétanes+ au moins cette année. Nous avons trop attendu depuis février 2023 et ils avaient dit six mois, mais tous les travaux sont à l’arrêt depuis lors’’, a déploré M. Doucouré lors d’un entretien avec l’APS.

Il signale que toutes les activités footballistiques des +navétanes+ sont à l’arrêt depuis l’année dernière, à cause du retard des travaux de construction du stade municipal.

’’Nous avons qu’un seul stade dans la région. C’est le stade municipal de Mamba Guirassy de la ville de Kédougou et nous avons toujours joué sur ce terrain avec ou sans gazon et ça ne nous  empêche pas d’évoluer. Au moins qu’ils respectent leur engagement’’, s’est-il offusqué.

Au-delà de la commune de Kédougou, il déplore le manque d’infrastructures sportives dans toute cette région.

‘’Aujourd’hui, nous avons des problèmes avec l’ équipe régionale, la Gazelle, qui est obligée d’aller jusqu’à Tambacounda ou dans les autres régions pour participer au championnat”, a-t-il relevé.

”Et l’Etincelle qui joue le football féminin, est obligée de sortir pour jouer ses matchs, ce qui n’est pas normal’’, s’est-il insurgé.

Il a lancé un appel au maire de la commune de Kédougou et à la Fédération afin qu’ils terminent les travaux de pose de gazon synthétique dans les brefs délai, pour permettre de jouer les +navétanes+ et les compétitions de la ligue régionale.

Selon lui, à cause de l’impraticabilité du stade Mamba Guirassy, la Gazelle  de Kédougou est dans la zone rouge du championnat national.

A Kédougou, le manque d’infrastructures sportives est vécu comme une véritable injustice. Pour la moindre compétition, les clubs locaux sont obligés de se déplacer jusqu’à Tambacounda ou d’aller vers d’autres régions du pays.

‘’Nous n’avons pas joué les +navétanes+ à cause de l’arrêt prolongé des travaux de construction du stade municipal. Et les clubs qui sont engagés au championnat national ne reçoivent plus à Kédougou. C’est une injustice qu’on doit rectifier rapidement’’,  estime Mady Dangnokho, secrétaire général du club féminin Etincelle.

  1. Dangnokho, qui est par ailleurs le président du conseil départemental de la jeunesse de Kédougou, indique que l’équipe de la Gazelle a perdu tous ses matchs, car recevant à l’extérieur.

‘’Aujourd’hui, si elle parvient à avoir le maximum de points, elle risque de se retrouver en national 2. Donc une situation que nous ne voulons pas et tout ça est dû au manque d’infrastructures dans la région de Kédougou’’, a-t-il dit.

Leave a reply