La Police cherche à «s’humaniser» suite à ses rapports heurtes avec la population

0
213

Le Commissaire central de la Ville de Guédiawaye, Mandjibou Léye, développant le thème «Missions, rôles et perspectives et attente pour la promotion de la sécurité collaborative au Sénégal», à la conférence sur la Sécurité collaborative ouverte hier, mardi 26 octobre, a dit que la Police Nationale cherche à harmoniser davantage les rapports entre la Police et la population.  Pour lui, cela consistera «à adopter une démarche participative et inclusive dans l’élaboration des textes relatives à la Stratégie nationale de Sécurité nationale qui est en cours d’élaboration. Dans ses dispositions pertinentes, il y a une volonté affichée du pouvoir public d’aller vers une collaboration entre la Police et la population. C’est un avantage des populations en créant des passerelles de collaboration»

Mieux, ajoute-t-il, la Police Nationale poursuit la formation de ses hommes sur l’accueil et l’écoute des populations. Pour lui, il est nécessaire que le bon accueil et l’écoute soient promus dans les Commissariats car il reste convaincu que le poste de Police est une des structures où le citoyen arrive sans une totale confiance en soi. «Quand un citoyen vient à un poste est accueilli par un agent qui n’a pas été très bien formé en matière d’écoute et d’accueil, il perd ses moyens. Il peut facilement dire ou faire des choses qui le retiennent au Commissariat».

L’assistance sociale devrait être instaurée dans les Commissariats afin de renforcer les liens avec la population. «Nous sommes assaillis dans nos services par la demande sociale.  Nous recevons des gens qui sont dans le désarroi total et nous sommes obligés de faire face. C’est un vecteur de participation et de collaboration», plaide-t-il.

F.NDIAYE

Comments are closed.