Le Nigeria détrôné par la Libye en tant que premier producteur de pétrole d’Afrique

0
177

(Africanews)- Le Nigeria, qui dépend fortement des ventes de pétrole, voit sa production de brut décliner, cette année, en grande partie à cause des vols, du vandalisme des pipelines et de l’insuffisance des investissements, pour lesquels les experts appellent à des efforts pour diversifier les sources de pétrole.

Selon l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Nigeria a produit 1,2 million de barils par jour en mars dernier, en dessous de l’objectif de production quotidienne du gouvernement de 1,7 million de barils en 2024.

« Le seul secteur dont nous dépendons encore pour nos revenus s’effondre sous nos yeux. Comment pouvez-vous projeter une production de brut à 1,7 million de barils par jour et lutter pour produire 1,2 million de barils. Comment voulez-vous survivre ? C’est tout. Plus de 30 pour cent de votre revenu attendu a disparu », a déclaré l’économiste Isaac Botti.

L’un des défis auxquels est confrontée la production pétrolière de ce pays d’Afrique de l’Ouest est le vol de pétrole brut et le vandalisme des pipelines. Les efforts visant à endiguer ces problèmes ont échoué, ce qui a fait perdre au Nigeria, en mars dernier, son statut de plus grand producteur de pétrole brut d’Afrique au profit de la Libye.

Un autre facteur est l’insuffisance des investissements, selon l’expert nigérian en énergie Paul Ogwu, qui a appelé à des efforts accrus pour revitaliser l’industrie.

Face au déclin de la production pétrolière, les experts ont souligné la nécessité urgente de réduire la dépendance à l’égard des revenus pétroliers.

« Pourquoi abandonnons-nous le secteur manufacturier ? Pourquoi avons-nous abandonné le secteur agricole, qui était le pilier économique du Nigeria dans les années 1950, dans les années 1960 ? Pourquoi avons-nous abandonné ces choses ? Nous devons y revenir », a déclaré un Isaac Botti.

Leave a reply