« L’équipe doit progresser encore sur beaucoup de domaines », Aliou Cissé, Sélectionneur des Lions du Sénégal

0
121

« Avec le staff, nous travaillons à faire en sorte que l’équipe progresse. Nous avons quelques connexions en Europe avec des directeurs sportifs, des entraineurs. Nous essayons tout le temps de  faire venir des joueurs qui peuvent nous apporter un plus. Bouna Sarr en fait partie. En son temps, il y a Kalidou Koulibaly, ensuite Edouard Mendy et d’autres. Il y a aussi l’arrivée de pépites comme Pape Matar Sarr, Bamba Dieng. Nous sommes tout le temps en train de travailler pour avoir une équipe compétitive et plus solide.

On doit continuer ainsi. L’équipe doit progresser  encore  dans beaucoup de domaines. Par exemple notre bloc d’équipe. Il faut  être beaucoup plus actifs, plus agressifs à la récupération du ballon. Notre bloc peut-être reconstitué plus rapidement. On ne centre pas assez. On  me dit que mes attaquants ne marquent pas beaucoup. Donc à un moment, il faut être capable de centrer plus, de frapper en dehors de la surface de réparations.  Il n’y a pas mal de travail à faire et nous allons continuer à renforcer cette équipe et continuer à travailler ».

« Il faut que les joueurs se battent »

« Pour les joueurs qui arrivent en équipe  nationale, le discours est le même. Il faut que les joueurs se battent parce qu’ils viennent retrouver aussi  une équipe compétitive, qui a de l’expérience, du vécu. Aujourd’hui, je ne vois pas un entraineur recruté un joueur  et lui garantir  à 100% qu’il sera titulaire. Cela dépendra sur ce qu’il va faire. Après, sur le temps de jeu, ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à une situation où certains joueurs jouent plus et d’autres ne jouent pas. Il fut un temps où c’était le cas de Ismaïlia Sarr, Krépin Diatta.

Je  ne peux pas forcer un entraineur à faire jouer un joueur. Il m’arrive avec mes collaborateurs de discuter avec leurs directeurs techniques, de discuter avec les entraîneurs pour savoir où en sont nos joueurs. C’est vrai que le temps de jeu, la compétitivité et la forme du moment nous permettent de constituer un groupe mais on ne peut pas tout chambouler sous prétexte qu’il y a une différence de temps de jeu entre les uns et les autres. Ce n’est jamais facile pour un joueur de n’avoir pas un temps de jeu dans son équipe. C’est à eux de se battre, de travailler dur, d’être apte au moment où l’on aura besoin d’eux et mériter la confiance qu’on leur a donnée pour atteindre les objectifs. »

Omar DIAW

Leave a reply