Ligue 1 : Brest perd sa place de leader à Nice, le LOSC et Toulouse font le travail face aux promus

0
445

(footmercato.com)- Le Stade Brestois rate l’occasion de reprendre la première place, occupée par Monaco, après son match nul à Nice (0-0). De leur côté, le LOSC et le Téfécé s’imposent, respectivement contre les promus Le Havre (2-0) et Metz (3-0), et se rapprochent du top 5.

Pour le compte de la septième journée de Ligue 1, les passionnés du championnat de France retrouvaient ce dimanche après-midi le traditionnel multiplex, avec trois rencontres au programme, et ce après la victoire du Stade de Reims, nouveau troisième de L1 après sa victoire à domicile face à l’Olympique Lyonnais (2-0). On débute ce petit tour de l’Hexagone avec le Stade Océane où Le Havre, promu dans l’élite cette saison, recevait le LOSC, qui restait une défaite à domicile contre Reims en milieu de semaine passée.

Dans une rencontre maîtrisée malgré les bonnes intentions des locaux, les Dogues s’imposaient et relançaient la machine grâce à son ailier kosovar Edon Zhegrova, auteur de l’ouverture du score sur un superbe mouvement individuel avant de servir Ivan Cavaleiro pour le but du break – finalement considéré comme un CSC. Trois points importants pour les hommes de Paulo Fonseca afin de remonter au classement (5e) et glaner de la confiance avant la deuxième journée de la Ligue Europa Conférence sur la pelouse de Klaksvik, formation des Îles Féroé.

Lille et Toulouse s’imposent

Leader avant ce week-end, le Stade Brestois avait vu l’AS Monaco lui chiper la première place du classement et espérait la reprendre sur la pelouse de Nice. La formation bretonne était bousculée par le Gym, et ce même si les deux équipes étaient volontaires offensivement, avec notamment le poteau de Jérémy Le Douaron (8e) ou encore la transversale trouvée par Jérémie Boga (19e). Un partage de points qui n’arrange pas le SB29, qui doit se contenter de la deuxième place, et de l’OGC Nice, qui reste au pied du podium après la victoire du nouveau troisième, Reims.

Enfin, la dernière échéance de cet après-midi voyait s’opposer le Toulouse FC et le FC Metz au Stadium municipal. Les Violets, barragistes avant cette rencontre, attendaient la fin de la première demi-heure de jeu pour débloquer la marque grâce au premier but de Niklas Schmidt, suivi du break du buteur néerlandais Thijs Dallinga avant la mi-temps. En seconde période, les Occitans géraient le tempo du match et confirmaient son succès grâce à Frank Magri, auteur d’une frappe puissante pour tromper la vigilance d’Alexandre Oukidja et permettre au Téfécé de montrer en première partie de tableau (9e).

Leave a reply