Ligue des Champions : le Bayern Munich renverse MU au terme d’un match fou, Arsenal soigne son retour 7 ans après

0
460

(footmercato)- Manchester United peut nourrir des regrets après sa défaite subie face au Bayern Munich (4-3) ce mercredi. De son côté, Arsenal n’a pas tremblé face au PSV Eindhoven (4-0), sept ans après sa dernière participation en Ligue des Champions. Le finaliste de la saison dernière, l’Inter Milan, a lui été tenu en échec par la Real Sociedad (1-1).

La première journée de phase de groupe de cette cuvée 2023/2024 de Ligue des Champions se poursuivait ce mercredi soir. Après le match nul décroché in-extremis par Galatasaray contre Copenhague (2-2) et la victoire étriquée du Real Madrid face à l’Union Berlin (1-0) plus tôt dans la soirée, 12 autres formations remettaient le couvert à 21h00. Parmi ces affiches, le climax de la soirée entre le Bayern Munich et Manchester United. Pas favoris, les Red Devils pourront tout de même nourrir des regrets à l’issue de cette rencontre perdue (3-1), mais qui semblait pourtant dans leurs cordes. Décomplexés, insouciants à l’image du jeune Facundo Pellistri, titulaire surprise et pas loin d’ouvrir le score d’entrée de jeu face à un Ulreich héroïque (5e), les joueurs d’Erik ten Hag auront longtemps regardé leur adversaire du soir dans les yeux, avant de finalement creuser leur propre fosse.

Juste avant la demi-heure de jeu, les Bavarois pouvaient remercier un André Onana accompagné de sa mine des mauvais jours, fautif sur une frappe pourtant d’apparence anodine de Sané (28e). Abattu et apathique, le Camerounais s’inclinait quatre minutes plus tard face à Serge Gnabry, servi sur un plateau par Jamal Musiala (32e). Au retour des vestiaires, la recrue phare du mercato mancunien, Rasmus Højlund, inscrivait son premier but sous ses nouvelles couleurs(49e) mais Harry Kane douchait l’enthousiasme ambiant quatre minutes plus tard sur penalty. La chanson se répétait en fin de rencontre lorsque Mathys Tel, d’un enchaînement spectaculaire (90+2e), répondait au but de Casemiro (88e). Dans une fin de match complètement décousue, le Brésilien inscrivait un deuxième but, finalement insuffisant (90+5e, 4-3).

Sept ans après, Arsenal soigne son retour

L’une des autres attractions de cette soirée européenne était incarnée par Arsenal, géant d’Angleterre orphelin de C1 depuis l’édition 2016/2017, année où un certain Kylian Mbappé entamait sa success-story vers les sommets, tandis qu’Erling Haaland était lui encore en quête de son premier but en professionnels avec Bryne. Autant dire qu’il s’en est passé des choses depuis… Confrontés au PSV Eindhoven pour ce retour sur la scène étoilée, les Gunners auront tenu leur rang sans véritablement trembler (4-0). Pour son premier match dans la compétition, Bukayo Saka aura d’ailleurs inscrit son premier but (8e).

L’international anglais se sera montré déterminant dans le succès de son équipe, se muant notamment en passeur décisif douze minutes plus tard pour un Leandro Trossard en pleine bourre, déjà buteur lors de ses deux dernières rencontres face à l’Estonie et Everton. Juste avant la pause, Gabriel Jesus s’invitait lui aussi à la fête en marquant à la suite d’un enchaînement supersonique (38e). Passeur décisif sur le premier but pour Saka, le capitaine Martin Ødegaard aura également perpétué le mouvement en inscrivant son premier but dans la compétition (70e). Un succès maîtrisé dans les grandes largeurs.

L’Inter Milan, finaliste la saison dernière, se heurte à la Sociedad

Dans les autres rencontres, le finaliste déchu de la saison dernière, l’Inter Milan, a lui été surpris par la Real Sociedad (1-1), de retour en C1 après 10 ans de disette. Cueillis à froid par un but de l’international espagnol Brais Méndez, les Nerazzurri auront étiré le suspense jusqu’au bout pour égaliser. C’est le capitaine Lautaro Martinez qui a égalisé (87e), huit minutes après que Marcus Thuram se soit vu refuser un but pour hors-jeu.

Benfica, quart de finaliste surprise de la saison dernière, aura payé un lourd tribut de son entame catastrophique face à Salzburg. Après un penalty concédé mais loupé par Karim Konaté (3e), le club lisboète a vu Antonio Silva être expulsé (13e). Une infériorité numérique dont auront su profiter les Autrichiens deux minutes plus tard grâce à un but de Simic (0-1, 15e), puis de la pépite israélienne Oscar Gloukh (51e). De son côté, Naples s’est imposé sans briller face à Braga (2-1). Le capitaine Di Lorenzo a marqué juste avant la pause (45+1e) avant que Bruma égalise (84e). Dans les dernières minutes, l’ancien Guingampais Niakaté a finalement été l’auteur d’un but contre son camp complètement improbable.

Tous les résultats de la soirée :

  • Arsenal 4-0 PSV Eindhoven (Saka, Trossard, Jesus, Odegaard)
  • Bayern Munich 4-3 Manchester United (Sané, Gnabry, Kane, Tel / Hojlund, Casemiro (x2))
  • Benfica 0-2 Red Bull Salzburg (Simic, Gloukh)
  • Braga 1-2 Naples (Bruma / Di Lorenzo, Niakaté (csc))
  • Séville FC 1-1 Lens (Ocampos / Fulgini)
  • Real Sociedad 1-1 Inter Milan (Mendez / Martinez)

Leave a reply