L’imam ratib de la grande mosquée de Dakar appelle au respect des parents

0
699

(APS) – L’imam Ratib de la grande mosquée de Dakar, El Hadj Alioune Moussa Samb a invité, jeudi, les enfants au respect des parents, dans son sermon de la prière de l’Aïd el Kébir ou Tabaski.

‘’L’enfant ne doit jamais élever la voix devant ses parents. Il doit prendre soin d’eux et être à leur disposition », a-t-il dit, en faisant référence à l’histoire du sacrifice d’Abraham, à l’origine de la célébration de l’Aïd el Kébir.

L’Aïd el Kébir communément appelé Tabaski au Sénégal célèbre un épisode relaté dans le Coran où Dieu demanda à Ibrahim de sacrifier son fils, Ismaël, pour éprouver sa foi. Alors que l’homme s’apprêtait à immoler l’enfant à l’aide d’un couteau, l’ange Jibril arrêta son geste et remplaça le corps de l’enfant par un bélier.

Selon l’imam,  »le fils a encouragé le père à suivre les recommandations de Dieu ».

L’enfant a une dette envers ses parents car, ‘’depuis la naissance, ils prennent toujours soin de lui et se battent pour son avenir ».

Dans son sermon, l’imam Ratib de la grande mosquée de Dakar a également appelé à l’entraide et à la solidarité.  »Les croyants doivent s’aimer et s’entraider. (…). Nous sommes des musulmans. Si nous nous faisons mutuellement confiance, si nous tenons à notre religion, en s’aimant, en se faisant confiance, en s’aidant mutuellement, on ira toujours de l’avant », a-t-il soutenu.

El Hadj Alioune Moussa Samb a appelé à l’apaisement du climat social  »qui est un devoir de chacun d’entre nous ».

»C’est nous qui devons mériter la paix en la cultivant’’, a-t-il fait savoir. Pour le religieux, c’est  »une une nécessité pour le Sénégal de vivre dans la cohésion ».

Leave a reply