Macky Sall, président de la République : «L’Etat a le devoir impératif de s’adapter à la montée des risques de sécurité civile»

0
355

Les problèmes sécuritaires qui accompagnent l’accroissement de la population, nécessitent une action rapide de l’Etat. C’est le président de la République, Macky Sall, justifie ainsi la forte dotation en matériels de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers (Bnsp) ; des équipements réceptionnés hier, vendredi 26 janvier 2024.

«Avec la croissance démographique notée dans notre pays et ses conséquences sur l’expansion accélérée des zones urbaines et péri-urbaines, il ne fait aucun doute que nous assisterons à une montée des risques de sécurité civile. L’Etat a le devoir impératif de s’adapter rapidement au risque de voir les citoyens, les communautés mis en péril», a dit le président de la République, Macky Sall, motivant l’importante dotation en matériels de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers (Bnsp).

Ces moyens serviront, selon le chef de l’Etat, «d’ancrer la Bnsp dans sa trajectoire de bouclier des populations contre les catastrophes et pilier centrale de la protection civile». Pour lui, «avec les efforts entrepris de renouvellement, le développement maitrisé du capital humain permis par l’école de Thiés, la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers dispose d’un ensemble cohérent de capacités qui lui permettent d’intervenir sur la quasi-totalité du spectre des actions de la protection civile».

Les équipements permettront aux soldats du feu d’intervenir même au-delà des frontières, poursuit-t-il. «Aujourd’hui, la Bnsp dispose de moyens conséquents permettant d’assurer globalement la sécurité civile des populations et d’agir dans le cadre de la solidarité régionale, pour soutenir les pays amis du Sénégal touchés par des sinistres et catastrophes». Tout en annonçant que la réhabilitation des locaux des services de la Bnsp devrait constituer la prochaine étape, Macky Sall salue la création de 27 unités de Sapeurs-pompiers ; ce qui a permis, dit-il, «à 16 départements de disposer d’une couverture sécuritaire civile de proximité».

Pour sa part, le commandant de la Bnsp, le Général de Brigade Mamadou Ndoye, a insisté sur l’importance d’avoir ces équipements. «Ces moyens de dernière génération, facilitent la mise en cohérence des structures organiques et opérationnelles des composantes de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, afin d’optimiser de manière significative le pilotage stratégique et opératif des formations et le maillage du territoire national en point d’appui opérationnel d’incendie et de secours», a-t-il dit.

Le Général Mamadou Ndoye insiste aussi sur le fait que «la sécurité civile des populations, la préservation des biens et du tissus économiques, ainsi que la protection des services et installations publiques, requiert des Sapeurs-pompiers professionnels, fiables, imbus de l’éthique de servir la communauté, mais également dotés d’équipements et matériels de dernières générations».

Les Sapeurs-pompiers disposeront de la capacitation nécessaire à l’usage des équipements. «La formation à l’étranger sur l’ensemble des matériels et équipements sont déjà effectués, à l’exception de la formation des pompiers pour feu aéronefs, prévue en France, pour disposer de la certification de l’organisation de l’aviation civile internationale, et de la seconde partie de la formation communication et moyens de transmission qui se déroulera aux USA. Les formations au Sénégal s’effectuent au fur et à mesure des livraisons des équipements et matériels pour une formation pratique en vue d’une mise en œuvre immédiate», informe le Général Mamadou Ndoye.

 

Fatou NDIAYE

Leave a reply