Mamadou Mbodj, coordonnateur f24 : «A la fois soulagé, déçu et inquiet pour les élections à venir»

0
629

«Soulagé parce qu’on voulait qu’il ne se présente pas, la loi ne lui donne pas la possibilité de le faire ; déçu parce qu’il dit que la loi lui permet […] En tant que démocrate et homme d’État, il aurait dû avoir la hauteur et dire qu’il se conforme aux dispositions constitutionnelles […] Il a été beaucoup question de violences dans son discours, mais il pointe du doigt accusateur les autres, les «forces occultes», les «fossoyeurs de la république» alors que la violence est d’abord institutionnelle […] elle s’abat sur les populations, sur les opposants. C’est le fait de son gouvernement, de ses forces de défense et de ses nervis […]», a déclaré le coordonnateur de la Plateforme des forces vives F24, sur RFI

Leave a reply