Mort de Nahel : des pillages en plein coeur de Paris, déjà plus de 100 interpellations en France

0
3569

Après une deuxième nuit d’émeutes dans la nuit de mercredi à jeudi dans de nombreuses communes de banlieue parisienne et de France, des tensions ont éclaté en marge de la marche blanche à Nanterre, deux jours après la mort de Nahel. Avec la tombée de la nuit, ce jeudi, des violences sont de nouveau répertoriées dans de multiples villes.

L ‘essentiel

  • Plus de 180 personnes ont été interpellées la nuit dernière, annonce Gérald Darmanin, et 170 policiers et gendarmes ont été blessés selon lui. 40 000 forces de l’ordre, dont 5 000 en Île-de-France, sont mobilisées ce jeudi soir.
  • Le policier mis en cause dans la mort de Nahel a été mis en examen pour homicide volontaire et incarcéré.
  •  6200 personnes ont participé à la marche blanche en hommage à Nahel à Nanterre, selon une source policière. Des tensions ont éclaté en marge du cortège. La BRI a été envoyée sur place ce jeudi soir.
  • Les bus et tramways d’Île-de-France ont arrêté de circuler à partir de 21 heures, afin d’éviter de nouvelles dégradations.
  • Plusieurs municipalités ont annoncé la mise en œuvre de couvre-feux en vigueur jusqu’à lundi, de 21 heures à 6 heures dans certains quartiers de Clamart, de 22 heures à 6 heures à Compiègne, de 22 heures à 5 heures uniquement pour les mineurs à Savigny-le-Temple.

Des commissariats attaqués en Seine-Saint-Denis

Plusieurs villes sont en proie a des attaques contre les forces de l’ordre en Seine-Saint-Denis. A Noisy-le-Grand des échauffourées entre groupes hostiles et des forces de l’ordre ont lieu dans le quartier du Pavé Neuf. Le commissariat de Saint-Denis est attaqué, tout comme celui de Stains. Des feux ont été allumée à Rosny-sous-Bois.

Plus de 100 interpellations annonce Gérald Darmanin

« Des instructions d’interventions systématiques ont été données aux forces de l’ordre. Déjà plus de 100 interpellations. Soutien à nos policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers qui font un travail courageux », annonce le ministre de l’Intérieur.

Des scènes de pillage à Paris

Alors que de nombreux messages sur les réseaux sociaux avaient appelé au pillage de magasins dans le centre de Paris, des images montrant des dizaines d’individus s’attaquant au magasin Nike aux Halles ont été diffusées peu avant minuit. Les forces de l’ordre se rendent sur place. Les manifestants crient « justice pour Nahel ».

0 interpellations à 23 heures annonce la préfecture de police de Paris

Alors que des affrontements violents ont éclaté, de nouveau, après 23 heures à Nanterre, avec la mobilisation de la BRI, la préfecture de police annonce avoir réalisé 21 interpellations en début de nuit. Il faut ajouter 19 autres interpellations en marge de la marche blanche organisée ce jeudi après-midi. Selon les reporter du Parisien, présents sur place, 200 personnes font face aux forces de l’ordre et ont mis le feu à des barricades. Les policiers progressent dans le quartier, avec les unités spécialisées dans les violences urbaines.

Un restaurant McDonald’s saccagé à Orly

Sur des images que Le Parisien a pu se procurer, on peut constater que plusieurs personnes ont saccagé le McDonald’s d’Orly (Val-de-Marne). Des tensions éclatent dans le quartier des Saules où 80 personnes environ jettent des coktails molotov sur les forces de l’ordre.

Magasins pillés, affrontements et 14 interpellations à Marseille

Le rassemblement en soutient à Nahel a dégénéré à Marseille avec de multiples incendies dans le centre-ville et plusieurs magasins pillés, selon les médias locaux. Le Vieux-Port a été évacué. Quatorze personnes ont été interpellées ce soir suite à des violences, selon la préfecture de police, citée par Actu.

Des tensions, le Raid mobilisé et des interpellations à Lyon

Selon nos confrères du Progrès, citant la préfecture, trois interpellations ont eu lieu à Lyon suite à des affrontements. La situation est très tendue à Vénissieux où des véhicules ont été incendiés, ainsi qu’un tramway. Toujours dans la métropole lyonnaise, la médiathèque de Rillieux-la-Pape a été incendiée selon le quotidien régional. À Vaulx-en-Velin, de nombreux jets de projectiles et de mortiers ont été faits sur les forces de l’ordre. À Bron, un bus a été incendié. Enfin, à Givors, des barrières ont été érigées dans le centre ville, et les forces de l’ordre ont été victimes de jets de projectiles. Le Raid a été déployé selon des images publiées par la préfecture.

Le « pardon » du policier auteur du tir à la famille de Nahel

Le policier mis en examen pour homicide volontaire et incarcéré pour avoir tiré sur Nahel « comprend qu’il sert de fusible, à calmer les émeutiers », affirme son avocat, Laurent-Franck Liénard, sur BFMTV. « Pardon sont les premiers et derniers mots de mon client, adressé à ce gamin et sa famille (…) Il est dévasté, il ne se lève pas le matin pour tuer des gens », a assuré l’avocat, qui a rapporté que son client « ne voit pas comment il aurait pu faire autrement ».

Leave a reply