Les plaintes à la CPI et en France sont vouées à l’échec, selon Me Sidiki Kaba

0
528

(APS) – Le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba, a affirmé, jeudi, que les plaintes déposées contre des autorités sénégalaises à la Cour pénale internationale et en France étaient vouées à l’échec, soulignant que  »le Sénégal est un Etat souverain, qui a des institutions qui fonctionnent ».

»Ces plaintes seront vouées à l’échec, elles auront le destin d’un coup d’épée dans l’eau. La CPI est une juridiction de dernier recours, elle ne saurait se saisir des crimes et délits supposés être commis au niveau du Sénégal’’, a déclaré le ministre en marge de la prière de l’Aïd el Kébir ou Tabaski.

»Il en est la même chose en ce qui concerne la France. Une ancienne puissance coloniale ne saurait juger les affaires qui se passent au Sénégal’’, a t-il ajouté.

L’avocat français Juan Branco a annoncé, le 23 juin, avoir déposé une plainte en France et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye contre le président sénégalais Macky Sall et d’autres responsables pour ‘’crimes contre l’humanité’’ après les manifestations qui ont éclaté suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko, faisant plusieurs morts.

Selon lui,  »le Sénégal est un Etat souverain, qui a des institutions qui fonctionnent, des institutions qui ont la capacité d’apporter toutes les réponses à ce que doivent être les affaires d’un Etat moderne. Il dispose des juridictions compétentes et indépendantes, qui jugent et qui ont la respectabilité du monde ».

Il a indiqué l’affaire Hissène Habré est l’une des illustrations la plus importante de la capacité de ses juridictions, qui ont pu sur la base des normes internationales, juger une affaire complexe et qui a montré que l’Afrique peut juger ses enfants.

‘’Je voudrais pouvoir dire alors, que cette démarche est inacceptable, parce que touchant un président de la République en exercice. Le gouvernement prendra toutes les mesures ici et à l’international pour mettre en échec l’attitude et la démarche de certains, parce que cette démarche a pu toucher la fierté des Sénégalais », a insisté le ministre des forces armées.

Selon lui,  »l’affront porté au président de la République sera lavé aux yeux du monde ».

Leave a reply