Non-participation a la présidentielles de 2024 : l’AFP salue la décision de Macky Sall

0
613

L’Alliance des forces de progrès (AFP) magnifie la décision du Chef de l’Etat Macky Sall qui est de ne pas se présenter pour la prochaine élection présidentielle. « L’AFP salue la déclaration historique du Président Macky Sall, qui, en précisant le 3 juin 2023,  qu’il ne briguerait pas un troisième mandat en février 2024, a rendu orphelins ceux-là dont les moulins tourneront désormais à vide, faute de grains à moudre. Leur fonds de commerce s’est effondré, avec la grande surprise qui a été la leur, lorsqu’ils ont découvert qu’ils enfonçaient une porte ouverte », rapporte un communiqué rendu public hier, jeudi 6 juillet. Selon le parti de Moustapha Niasse, «  la décision prise par le  Chef de l’Etat doit être comprise et saluée, encore une fois, comme un acte majeur de Sciences politiques, qui vient contribuer à l’élargissement et à la consolidation des composantes du modèle démocratique sénégalais, en Afrique et dans le monde ». Mieux, dit-il, « seuls des hommes d’Etat peuvent comprendre que le Président Sall ne pouvait pas, ne devait pas se prononcer prématurément sur cette question. La teneur et la hauteur du message du 3 juillet en ont fait une leçon de morale, une leçon politique, une leçon de vie ». A en croire l’Alliance des forces de progrès, « cette deuxième clarification a été précédée de celle engendrée par le Dialogue national de juin 2023, dont les 270 conclusions et recommandations annonçaient déjà l’apaisement tant attendu des cœurs et des esprits ». Elle affirme que « dès la réélection du Président Macky Sall en 2019, des acteurs politiques pressés ont consciencieusement instauré un débat pernicieux autour d’un hypothétique troisième mandat, en tentant d’entraver ses réalisations et de polluer le climat politique ».

« En homme d’Etat avisé, le Président de la République n’a jamais cédé au chant des sirènes. Il a poursuivi méthodiquement ses objectifs, en évitant d’investir inutilement son énergie dans la solution d’un problème qui n’était pas encore posé. C’est ainsi qu’à quelques encablures de la fin de son quinquennat, les Sénégalais, y compris ses adversaires les plus farouches, ont reconnu la portée de son bilan fort élogieux, qui a eu un impact positif aux plans économique, social et culturel. Qu’il s’agisse des infrastructures, de l’énergie, de la modernisation de l’agriculture, de l’éducation, de la santé, des filets sociaux, des programmes de créations d’emplois, ou de la situation des Sénégalais de la Diaspora, les progrès sont indiscutables et vérifiables », lit-on dans le communiqué. La même source d’ajouter que « le Plan Sénégal Emergent constitue une vision complète, nette et éloquente de l’immensité des éléments de progrès, dans la paix et dans l’unité, dans le prolongement de la pensée du Chef de l’Etat, qui, à partir du temps présent, se projette à l’horizon 2035 ».

M DJIGO

Leave a reply