Offensive de l’armée en Casamance : l’Armée perd 1 soldat, Salif Sadio subit une hécatombe

0
968

L’Armée sénégalaise qui a lancé ses troupes terrestres, dans le cadre de l’offensive contre les bases rebelles  dans le Nord Sindian, enregistre ses premières pertes. Un militaire tué et cinq (5) autres blessés ;  c’est le bilan côté militaire des accrochages hier, jeudi 17 mars 2022, entre soldats  sénégalais  et bandes rebelles près de la grande base de Batingaye, contrôlée par Salif Sadio qui a subi de lourdes pertes. L’Armée qui intensifie son offensive dans ces bastions du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a récupéré une autre base rebelle hier, jeudi, après celles démantelées ces derniers jours. La situation reste tendue dans la zone où les affrontements se poursuivent.

 

Au cinquième jour de son assaut lancé contre les bases rebelles dans le Nord Sindian, l’Armée sénégalaises subit ses premières   pertes. En effet, un militaire est mort hier, jeudi 17 mars 2022, et cinq (5) autres blessés, selon le bilan des accrochages, hier jeudi matin, entre soldats sénégalais et bandes rebelles dans la zone du Nord Sindian. Le soldat tué, un élément du  Bataillon Commando, et les cinq (5) autres  blessés ont été acheminés,  en début d’après-midi, à  l’hôpital du camp militaire de Ziguinchor. Certains des blessés ont même été  évacués à Dakar par hélicoptère de l’Armée.

Du côté du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), les éléments rebelles auraient également subi de lourdes pertes en vies humaines et matériels lors de ses affrontements de jeudi matin, nous confie une source qui ignore  le nombre de rebelles tués et blessés. Le chef rebelle Salif Sadio aurait, si l’on en croit nos sources, subi une hécatombe sur le plan militaire, avec des éléments tués et de nombreux blessés au cours de ces accrochages qui ont eu lieu près de la base Batingaye. Une base cernée ces dernières heures  par les soldats de l’Armée sénégalaise  déterminée à  faire tomber les bases rebelles contrôlées par  le chef rebelle Salif Sadio qui mène une résistance avec ses hommes dans la zone. D’après nos sources, c’est dans la conquête de ces bases rebelles que l’Armée a subi ses pertes.

Acculés dans le Nord Sindian, les éléments rebelles tentent de  fuir vers la Gambie, juste de l’autre côté de la frontière. Dans leur fuite, certains éléments rebelles se confondraient aux déplacés pour faciliter leur fugue, nous renseigne une source sur place. Le flux de réfugiés s’intensifie dans les villages gambiens et dans l’arrondissement de Sindian.

Après d’intenses bombardements qui ont permis de récupérer des bastions rebelles,  l’Armée a lancé depuis hier, jeudi, une offensive terrestre pour continuer le nettoiement de la zone et le démantèlement des bases rebelles contrôlées par Salif Sadio. Sur place, les affrontements entre soldats sénégalais et bandes rebelles se poursuivent autour de la grande base de Batingaye, une des grandes bases contrôlées par le chef rebelle Salif Sadio. Déjà, les bases de Tambindour et Kanfindar contrôlées par Salif Sadio sont tombées dans l’escarcelle de l’Armée nationale.

Cette offensive de l’Armée a fini de plonger cette partie du département de Bignona dans une psychose totale. La situation reste toujours très tendue dans cette zone du Nord Sindian où l’Armée a lancé, depuis dimanche dernier,  l’assaut dans les bases rebelles contrôlées par Salif Sadio.

Ignace NDEYE

Comments are closed.