Perturbations potentielles de l’année scolaire 2022-2023 : Macky veut lever tous les écueils

0
203

Présidant la réunion hebdomadaire du conseil des ministres hier, mercredi 5 octobre, au palais de la République, le président Macky Sall, a donné des instructions pour que tout soit mis en œuvre afin d’éviter des perturbations de l’année scolaire. La rentrée pour les élèves est fixée ce jeudi 6 octobre,  soit trois jours après celle du personnel enseignant.

Le président de la République Macky Sall a réuni son gouvernement en conseil des ministres hier, mercredi 5 octobre. Lors de cette rencontre qui s’est tenue à quelques heures de la rentrée scolaire prévue ce jour, jeudi 6 octobre, le chef de l’Etat, a donné des instructions à ses ministres. Abordant la question,  il a demandé au Premier ministre et aux ministres concernés, «de veiller au respect du quantum horaire et à la qualité du système éducatif en vue de consolider l’école de la réussite et de l’excellence».

A ce titre, Macky Sall a rappelé,  «l’impératif de préserver un dialogue social permanent avec la communauté éducative pour asseoir un climat scolaire apaisé garantissant durant toute l’année 2022-2023, la continuité des enseignements et apprentissages ». A la faveur de l’émergence du « Numérique à l’Ecole », le président de la République a invité le Premier ministre et les ministres impliqués à accentuer, «l’informatisation des établissements scolaires et à engager avec les collectivités territoriales, un vaste programme de reconstruction et de réhabilitation des écoles qui devra intégrer l’amélioration de leur cadre de vie avec pour objectif la réadaptation de l’architecture de nos écoles, collèges et lycées».

Au demeurant, relève le compte rendu de la rencontre, «le président Macky Sall a invité les ministres en charge de l’éducation et de la formation professionnelle, à veiller sans cesse à l’orientation scolaire et professionnelle des élèves et à travailler à atteindre 30 % des élèves dans la formation professionnelle. Macky Sall a aussi insisté sur « la nécessité de l’évaluation des programmes scolaires qui doivent mettre l’accent sur l’instruction civique, l’esprit scientifique, le développement technologique et numérique, le sport ; mais également sur le renforcement des connaissances en matière d’histoire, de géographie et de culture ».

Enfin, il a engagé le gouvernement au regard des enjeux, « à changer de paradigme pour inventer l’Ecole du Futur pour faire des élèves des citoyens exemplaires ».  Face à ses ministres, Macky Sall n’a pas manqué de rappeler « les efforts exceptionnels consentis » ces dernières années, par l’Etat, pour la construction et l’équipement d’écoles, de collèges, de lycées et de salles de classes, mais également pour le recrutement d’enseignants et la revalorisation notable de leurs rémunérations, améliorant ainsi leurs conditions de travail ».

Fatou NDIAYE

Leave a reply