Priée de compléter 20 mille parrains dans la région de Saint-Louis : Mimi crie à la forfaiture et brandit ses preuves

0
277
Mimi Touré ne décolère pas contre le Conseil constitutionnel et Macky Sall. La responsable du mouvement Mimi 2024 était dans tous ces états, lors de son face à face avec la presse à la permanence de sa formation. Avec la verve qu’on lui connait, Mimi Touré a tenu à informer l’opinion nationale et internationale sur ce qu’elle nomme une « forfaiture ». Dans son adresse à la presse, Mimi a balayé d’un revers de la main l’argumentation de l’institution compétente à rejeter sa candidature. Dans sa démonstration de preuve, elle a brandit des fiches de parrainage, dit-elle signées par le greffier en chef du Conseil constitutionnel. Et que l’explication du dysfonctionnement de la clé USB ne saurait être un argument fiable. « La région de Saint -Louis ne figure pas dans la clé USB », tel est la raison du rejet des parrainages de Saint-Louis
Mimi ne décolère pas contre Macky Sall et le Conseil constitutionnel
De l’avis,  de Mimi Touré ce qui se passe au Conseil constitutionnel n’est pas « équitable ». Et  que le peuple en doit être informé. « Le peuple doit savoir ce qui se passe », a –t-elle fait savoir. Pour la future candidate, des gens s’en sont mal pris pour l’empêcher d’être candidate. Mais, elle reste convaincue que cela ne passera pas, en tout cas pas avec » le système de parrainage ». Madame Touré promet de rassembler 100 mille signatures en 48 heures dans toutes la région de Saint-Louis.
Une bataille dans l’unité
L’ancien Premier ministre, aujourd’hui en disgrâce avec le pouvoir, appelle tout les recalés à  se joindre à elle, pour engager la bataille, conformément aux lois.  Et qu’elle est prête à se battre jusqu’au bout. De plus, Mimi reste convaincue que ni Macky  Sall encore moins le Conseil constitutionnel ne pourront l’empêcher à participer à l’élection présidentielle de février 2024.
Toutefois, Mimi Touré menace de porter plainte contre x si jamais sa candidature est invalidée en raison d’une insuffisance, de parrains dans la région de Saint-Louis.
L’argument de la cour est simple : la région de Saint-Louis ne figure pas dans la clé. Dans un discours empreint d’humour, Madame Touré a lancé des piques à la coalition BBY. « Cette dernière souffrant d’un manque de courage a choisi la voie la plus facile pour valider leur candidature : à savoir le parrainage par les élus locaux », a estimé Mimi Touré.
Avec Pressafrik

Leave a reply