Programme spécial d’aménagement et de développement : les directives de Macky Sall pour développer Keur Massar

0
520

En Conseil des ministres hier, mercredi 16 mars, le Président de la République, Macky Sall a abordé la « question liée au développement durable du département de Keur Massar, 46ème département, qu’il a créé pour renforcer l’administration de proximité et consolider le développement territorial durable de cette localité ».

« Sous ce rapport, et tirant les conclusions de la seconde séance d’écoute JOKKO AK MACKY, échanges avec les jeunes et les forces vives de Keur Massar, durant lesquels les urgences et les priorités des populations ont été signalées et rappelées, le Président de la République demande au Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, en relation avec les Ministres en charge de l’Urbanisme, des Finances et de l’Economie, d’accélérer en cohérence avec le Plan national d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT), la finalisation, avant le 15 avril 2022, d’un programme spécial d’aménagement et de développement du département de Keur Massar », rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

En effet, selon Macky Sall, « ce programme spécial doit intégrer une phase d’urgence d’investissements publics prioritaires sur la période 2022-2023 ».

Mieux, le Président de la République a indiqué, dans ce cadre, « l’impératif d’accélérer la finalisation des travaux de la route des Niayes, du Centre de Santé, ainsi que la réalisation d’une Gare routière, d’un Lycée d’enseignement technique, d’un Centre socio-culturel et d’un marché moderne ».

Dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes, Macky Sall a invité « le Gouvernement à intensifier, avec la DER/FJ, les financements des jeunes et des femmes résidant à Keur Massar, afin de consolider la culture entreprenariale dans le département ». Non sans demander, « dans le cadre de l’amplification de la mise en œuvre des programmes d’équité territoriale et d’inclusion sociale, aux Ministres de tutelle (du PUDC, PUMA, PROMOVILLES, PACASEN urbain, PACASEN rural, PNDL), d’intensifier avec leurs équipes, les missions de terrain auprès des populations, en vue d’accélérer les réalisations d’infrastructures sociales de base au niveau territorial ».

LUTTE CONTRE LES INONDATIONS

A quelques mois de la saison des pluies, le Chef de l’Etat a insisté sur la stratégie préventive de lutte contre les inondations.

« Le Président de la République demande au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, en relation avec le Ministre de l’Intérieur, le Ministre en charge des Collectivités territoriales et le Ministre des Finances et du Budget, d’engager les diligences nécessaires au déploiement rapide des opérations pré hivernage et à l’accélération des travaux d’assainissement eaux pluviales, dans toutes les localités concernées du pays, en accordant une attention particulière aux cas de Keur Massar (avec la finalisation intégrale de la phase d’urgence du PROGEP 2), de Mbao et de Touba (avec le déploiement du plan spécial de drainage des eaux pluviales d’un coût de 23 milliards de FCFA) », indique le communiqué.

Il ajoute que le Chef de l’Etat a aussi invité le « Ministre de l’Eau et de l’Assainissement à réunir régulièrement, à partir du mois d’avril, le Comité national de Prévention et de Lutte contre les Inondations (CNPLI) et à faire le bilan exhaustif du Plan décennal de lutte contre les inondations (2012-2022) ».

Macky Sall n’a pas également manqué de demander le « Ministre de l’Eau et de l’Assainissement à présenter, dans une logique de consolidation, les études et orientations de base relatives au nouveau programme national de lutte contre les inondations qui sera soumis à sa validation ».

M DJIGO

Comments are closed.