Quand Serigne Bassirou Gueye fait censurer l’identité des personnes impliquées

0
452

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a procédé le mardi 30 avril dernier à la publication de son dernier rapport d’activités pour l’année 2023. Fort de 93 pages, ce document se caractérise par un changement de taille. En effet, malgré le nombre important des rapports d’enquête (40) transmis aux autorités judiciaires chargées des poursuites, l’Ofnac a décidé de ne pas publier les noms des personnes impliquées dans des affaires de corruption et d’infractions connexes. C’est une première depuis la création de cet organe de lutte contre la corruption et les infractions assimilées au Sénégal en décembre 2012. Dans ce document, son nouveau président et ancien procureur de la République nommé depuis le 1er décembre 2022 et qui s’était fait remarquer par le classement sans suite des différents rapports que lui transmettait cet organe a justifié ce changement inattendu par une délibération de l’Assemblée des membres de l’Ofnac en date du 06 décembre 2023.  « Par une autre délibération prise à la même date (06 décembre 2023), l’Assemblée des membres, soucieuse du respect du principe de présomption d’innocence et consciente de ce que seules les autorités judiciaires sont habilitées à prononcer des condamnations, a également ordonné que les noms des personnes mises en cause ne soient plus publiés dans les rapports d’activités et qu’en lieu et place, des indications soient données sur les titres de ces derniers ou sur la date ou période des faits pour éviter les malheureux amalgames. », renseigne le président de l’Ofnac Serigne Bassirou Gueye dans ce rapport 2023.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply