Accusé de mauvaise gestion à Dakar Dem Dikk : Me Moussa s’en lave les mains

0
284

Sa réplique ne s’est pas fait attendre après que son nom a fait le tour de la toile, suite au rapport.  En effet, accusé de mauvaise gestion lors de son passage à la direction générale de la société nationale Dakar Dem Dikk, Me Moussa Diop nie tout en bloc. L’avocat au barreau qui faisait face à la presse hier, mercredi, a balayé d’un revers de la main toutes les accusations portées contre sa personne. « Ça n’existe pas », réfute l’ex directeur général de la société Dakar Dem Dikk de 2014 à 2020.

Selon l’ancien directeur général de la société Dakar Dem Dikk, « Lorsque l’Etat qui contracte avec la société Dakar Dem Dikk n’arrive pas à payer ce qu’il doit à Dakar Dem Dikk, il est normal pour un manager de trouver des voies et moyens de maintenir la paix sociale et de payer les salaires. »

Me Moussa Diop explique ainsi que « Sur autorisation du Conseil d’administration, sur les trois terrains après expertise foncière, ces terrains ont été cédés à dires d’experts et les prix payés ont été reversés dans les caisses de Dakar Dem Dikk avec preuve à l’appui et la Cour le reconnait ».

Déclarant que « le foncier a été utilisé pour l’intérêt de Dakar Dem Dikk, Me Diop révèle que la société a vendu le premier terrain à une banque pour un coût de  1 000 000 000 à raison de 500 000 FCFA et le deuxième terrain au parti Alliance pour la République. Le même prix a été fait à l’alliance pour la République et même l’Ambassade de Chine.

Sous ce rapport, l’avocat assure que « Dans ce dossier-là, tout l’argent qui est issu du foncier à la banque, à l’APR et à l’Ambassade de la  Chine est parti dans la caisse de Dakar Dem Dikk. Il n’y a pas de détournement, il n’y a pas de malversation financière, il n’y a pas de vol. »

Concernant la dette de la société, il a rappelé que de 2006 jusqu’en 2016, l’Etat exploitait Dakar Dem Dikk sans reverser son dû, c’est-à-dire la compensation. A cette époque, dira-t-il, « Personne n’a osé dire au président Macky Sall, au ministre des Finances la vérité au risque d’être limogé. Moi je me suis battu avec un comité d’experts de onze personnes qui ont reçu 50 000 FCFA et qui sont dans la comptabilité. »

« J’ai pu amener 24 000 000 000 dans la caisse de Dakar Dem Dikk, après avoir mis la pression au président Macky Sall pour les 24 000 000 000 dus à la société et j’en ai payé 50 000 au comité », a indiqué le président du parti Alternative Générationnelle (AG/Jotna).

OUSMANE GOUDIABY

Leave a reply