Réactions de la classe politique après la décision de Macky Sall ne pas participer à l’élection de 2024

0
1105

Le chef de l’Etat Macky Sall a donc mis fin au suspense qui prévalait depuis trois ans, sur sa participation ou non à l’élection présidentielle de février 2024. En effet, lors de son adresse à la nation ce lundi 3 juillet, Macky Sall, a décidé de ne pas participer à l’élection présidentielle de février 2024. Une décision qui, dans la foulée a suscité beaucoup de réactions de la part de la classe politique.

 Khalifa Sall, président du mouvement Taxawu Senegaal : « Le président Macky Sall quoiqu’on puisse dire, vient de prendre une bonne décision »

« Je voudrais dire que c’est une excellente chose après tous les événements tragiques que ce pays a vécu. Nous sortons d’une tabaski qui a été morose. Nous sortons d’événements douloureux où la violence a pris le pas sur tout le reste. On a enregistré des pertes en vie humaine nombreux et énorme. Tout ça, il faut que la démocratie puisse prévaloir. Le combat était qu’il faut que tout le monde participe. Aujourd’hui la décision du président de la République il faut s’en féliciter et il faut l’en féliciter. Même si chacun de nous peut l’apprécier différemment, mais ce qu’il faut retenir en définitive, c’est qu’il a pris la décision qui était espérée, attendue par beaucoup de sénégalais. »

 Abdoul Mbaye, ancien premier ministre,: « Ce discours me permet de retrouver une grande partie du #MackySall 2012 »

« Je dois avouer ma grande émotion. Ce discours me permet de retrouver une grande partie du #MackySall 2012. Respect pour son appel au rassemblement et à la paix! Il faut désormais les construire et les consolider en préparant au mieux l’élection 2024. Vive le Sénégal ! »

 Mary Teuw Niane, président du parti MTN « Je prends donc acte du respect de l’éthique de la parole donnée »

« Je rends grâce à Dieu d’avoir accepté une partie de ma prière et de la prière de la grande majorité de la population sénégalaise.

Je prends donc acte du respect de l’éthique de la parole donnée que le Président de la République vient de confirmer en décidant de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2024.

Je continue de prier pour qu’il puisse organiser des élections transparentes et libres dans lesquelles tous les candidats pourront participer.

Je reste convaincu que c’est dans la paix, la concorde, la solidarité et par le suffrage universel que nous transformerons positivement notre pays.

J’appelle les Sénégalaises et les Sénégalais à faire de leur carte d’électeur l’instrument unique de leur choix, dans la paix, du Président de la République le 25 février 2024. »

Cheikh Tidiane Dieye, président de Avenir Senegaal bi gnou beug « Vox Populi Vox Dei: Le peuple l’a stoppé ! »

« Grand bravo au peuple sénégalais. Une grande victoire d’étape dans la longue marche vers la libération du Sénégal des mains de l’élite compradore qui le pille et l’étrangle depuis trop longtemps.

Macky Sall n’a pas renoncé par plaisir ou par honneur. Il a été forcé à le faire. La détermination du peuple sénégalais, sous la direction des forces politiques et citoyennes, les actions explicites ou implicites de nombreux autres segments de la société, renforcées par la pression internationale l’ont contraint à céder.

Il a capitulé sous l’effet d’une force dissuasive construite avec intelligence et méthode et placée bien en amont pour le mettre en déroute s’il venait à forcer le passage. Il a compris. Bien malgré lui, certes. Mais c’est déjà ça en attendant la suite.

En dépit de ses menaces à peine voilées et des contorsions langagières qu’il a utilisées pour donner l’impression qu’il contrôle parfaitement la situation, il est apparu comme un homme dépassé par les événements et qui sait parfaitement qu’il n’a plus les cartes en main. Ni dans sa coalition ni dans le pays. C’est un homme du passé.

Je retiens qu’il n’a pas été capable de reconnaître et d’assumer ses responsabilités dans les drames politiques et sociaux que nous vivons. La chienlit qui s’est installée dans le pays est le résultat direct de ses choix et actions depuis 2012. Si le Sénégal est aujourd’hui dans cette situation de risque et de vulnérabilité qui le caractérise, c’est par sa faute.

Il m’a donné l’image de ce père de famille qui a mal agi toute sa vie durant, n’en faisant qu’à sa tête et selon son bon plaisir. N’ayant pas préparé et éduqué sa famille dans la vertu et les valeurs morales, fit venir celle-ci en face de lui au soir de sa vie, pour tenter de rattraper le temps perdu. Personne ne pouvait l’écouter car il a dilapidé l’héritage qui leur avait promis. Il n’avait préparé personne pour le remplacer.

Il ne lui reste plus qu’une chose. Partir dignement après avoir organisé une élection sincère, transparente et inclusive. »

MANKEUR NDIAYE, MINISTRE-CONSEILLER DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

« Il est resté fidèle à ses engagements »

« Notre admiration et nos félicitations au Président Macky Sall pour sa décision courageuse, libre, souveraine et sage de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de février 2024. Il y a 2 ans il m’a dit qu’il ne serait pas candidat et il est resté fidèle à ses engagements. »

ALY NGOUILLE NDIAYE, MINISTRE DE L’AGRICULTURE

« Macky Sall vient de nous donner une leçon de la sacralité de la parole donnée »

« A l’instar de tous nos concitoyens, j’ai suivi avec une très grande attention l’adresse à la nation de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Macky SALL. Il s’est ainsi prononcé sur sa candidature pour l’élection présidentielle du 25 février 2024, un point comme vous le savez sans doute, qui était très attendu par l’ensemble des citoyens de notre pays, de la diaspora et de la communauté internationale. En renonçant à se présenter, il confirme ce qu’il nous a toujours dit dans toutes ses communications, discours, livres et interventions… Son Excellence le Président Macky Sall vient de nous donner une leçon de la sacralité de la parole donnée. »

MAHAMADOU ISSOUFOU, ANCIEN PRESIDENT DU NIGER

« Le Président Macky Sall vient de faire preuve d’une grande intelligence politique »

« Le Président Macky Sall vient de faire preuve d’une grande intelligence politique. Ainsi, le Sénégal reste un des porte-flambeaux dont la flamme éclaire notre continent. »

ABDOURAHMANE DIOUF DU PARTI AWALÉ

«Une sortie honorable» pour Macky

«Ce lundi 3 juillet 2023, à travers un message à la Nation, le président Macky Sall a pris la décision de respecter la Constitution en ne se présentant pas à la prochaine élection présidentielle du 25 février 2023. Le parti AWALÉ se réjouit de cette décision sage qui grandit à bien des égards le président sortant. Le parti AWALÉ rend hommage au président Macky Sall et lui souhaite une sortie honorable», lit-on dans un communiqué de la Délégation à la communication du parti qui appelle, en outre, «toutes les forces vives à accompagner le président et son gouvernement pour bien finir le mandat en cours dans la paix, la stabilité et la concorde nationale».

THIERNO ALASSANE SALL, REPUBLIQUE DES VALEURS

«La démocratie sénégalaise, plus forte que les velléités d’un homme et de son camp»

«La démocratie sénégalaise s’est révélée être plus forte que les velléités d’un homme et de son camp», a réagi le leader de La République des valeurs/Réewum Ngor, Thierno Alassane Sall, suite au message à la Nation du président de la République, Macky Sall. Pour lui, «le peuple sénégalais, en montrant son attachement à la parole donnée, envoie un signal fort à toute la classe politique». Toutefois, il a eu «une pensée pieuse (pour) tous ceux qui ont perdu la vie pour la sauvegarde de nos acquis démocratiques».

MAMADOU LAMINE DIALLO, MOUVEMENT TEKKI

«Je le félicite pour cet acte de courage face aux fascistes de BBY»

«Macky Sall renonce à une troisième candidature en 2024. Alhamdoulilahi, la Mecque a produit le miracle tant espéré. Je le félicite pour cet acte de courage face aux fascistes de BBY, qui le réconcilie avec la trajectoire historique du M23. Félicitations à tous ceux qui se sont battus depuis des années pour le respect de la Constitution, de sa parole de ne pas être candidat en 2024, en refusant toute compromission et deals politiques.

Par Ousmane GOUDIABY et Marième Djigo

 

 

Leave a reply