Remplacants – 2 matches : encore des cartes à jouer

0
1075

Ils ne sont pas encore des titulaires indiscutables dans ce Mondial. Mais chacun a eu l’occasion de draguer le coach afin de changer l’ordre des choses. Ce qui n’est pas encore chose faite. Sauf que l’occasion ne manque pas dans cette rencontre contre Angleterre pour bouleverser la hiérarchie.

Krépin Diatta (147mn) – Il n’a pas profité de ses deux premières titularisations pour s’imposer comme indéboulonnable dans cette équipe du Sénégal. Pire, il a même grillé une carte dans la rude concurrence dans son secteur. Car c’est lors du match le plus important de la phase de poule qu’il a été défenestré du onze. Néanmoins, Krépin a encore des occasions pour revenir au premier plan. Reste à savoir si son heure va rapidement sonner à nouveau.  

Pape Guèye (107 mn) – Avec une entrée en jeu lors du premier match et une titularisation face à l’Equateur, Pape Guèye n’a pas livré la prestation qui pourrait changer sa vie de remplaçant dans la «Tanière». Seulement, avec l’absence de Gana Guèye au prochain match, il peut être rappelé pour boucher un trou.

Pathé Ciss (98mn) – Contre toute attente, Pathé Ciss est aligné dans le onze de départ des «Lions» contre l’Equateur. Après son entrée en jeu contre le Qatar, il gagne une titularisation et fait partie désormais des candidats pour la concurrence au milieu. Il va falloir essayer de grignoter quelques autres minutes pour tenter de pouvoir faire face aux ténors du milieu.

Ilimane Ndiaye (88mn) – Il a la confiance totale du public qui a fait de lui son chouchou. Mais il peine toujours à gagner la confiance du coach. Seulement, l’attaquant sénégalais semble avoir marqué l’esprit de ce dernier lors de ses deux matches dont 1 comme titulaire. Non seulement il a offert une passe décisive à Bamba Dieng contre le Qatar, il a aussi montré de bonnes choses dans le terrain. S’y ajoute que son profil est différent des autres concurrents. Tout porte à croire qu’il retrouverait sa place de titulaire contre l’Angleterre.

Intermittents – 1 match :

en attendant la confirmation

Pour diverses raisons, ces joueurs n’ont disputé qu’un match dans ce Mondial. Ils attendent tous d’être rappelés pour une confirmation. Ce qui est peu évident pour certains.

Famara Diédhiou (74mn) – Il n’est pas moins efficace que son concurrent direct. Famara Diédhiou a même fait l’essentiel en marquant un joli but de la tête lors de son unique match dans ce Mondial. Mais cela ne lui a pas permis de changer sa vie de coiffeur. Son profil de renard des surfaces lui joue un mauvais tour puisque Boulaye est un attaquant qui décroche et qui participe au repli défensif jusque dans la zone sénégalaise. Sans compter que Bamba Dieng lui chipe également le statut de premier remplaçant de l’attaque. Il attend désespérément une seconde chance pour briller à nouveau.

Cheikhou Kouyaté (73mn) – Il ne faisait pas l’unanimité au moment de rallier Qatar. Mais 73 minutes lui ont suffi contre les Pays-Bas pour faire l’unanimité autour de son statut de titulaire de l’équipe. Mais une blessure l’a écartée des terrains lors des deux matches qui ont suivi. Attendu contre l’Angleterre, il est sûr de reprendre sa place dans le onze et dans l’entrejeu des «Lions».

Nicolas Jackson (17mn) – Ayant été appelé à faire son baptême du feu dans ce Mondial, Nicolas Jackson ne semble pas avoir été préparé à ça. Et son entrée en jeu dans le dernier quart d’heure du match contre les Pays-Bas ne lui a permis que de disputer ses premières minutes sous le maillot de l’équipe nationale.

Pape Matar Sarr (12mn) – Il a fait son entrée en jeu contre le Qatar avant de retrouver sa place sur le banc. Et même s’il est candidat pour animer le jeu des «Lions», Cissé ne valide pas encore sa candidature. Quitte à confier cette tâche à des concurrents au profil plus défensif.

Chômeurs :

pas encore le bout du tunnel

Ce ne sera pas facile de les voir fouler l’une des pelouses qui abritent la Coupe du monde au Qatar. Alfred Gomis, Seny Dieng, Moussa Ndiaye, Fode Ballo Touré, Formose Mendy Moustapha Nam, et Mamadou Loum Ndiaye qui sont au frigo depuis le début des compétitions semblent avoir raté l’occasion de grignoter des minutes de temps de jeu. Et la situation pourrait être plus compliquée dans ce second tour. Sauf situation extraordinaire, ils quitteront Qatar comme ils étaient venus sans la moindre minute dans les jambes.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

BUTS

Tout le monde marque sauf le milieu

Le Sénégal a inscrit cinq buts dans les phases de poule de la Coupe du monde. Des buts inscrits par quatre attaquants et un défenseur central. Seul le milieu manque à l’appel de cette liste des buteurs.

Au niveau de l’attaque, la concurrence est rude. Et les trois buteurs qui étaient convoqués comme attaquant de pointe ont tous marqué. Et Ironie du sort, ils ont tous les trois marqué lors du même match contre le Qatar. Si Boulaye Dia et Famara Diédhiou ont respectivement marqué les premier et deuxième buts face au pays organisateur, Bamba Dieng est entré en cours de jeu pour porter le score à 3-1. L’autre but inscrit par l’attaque des «Lions» est l’œuvre d’Ismaila Sarr sur un pénalty qu’il a lui-même provoqué contre l’Equateur. Au niveau de la défense qui veille au grain quand les attaquants sénégalais cherchent le chemin des filets, c’est Kalidou Koulibaly qui a mis son nom sur la feuille des buteurs. Le capitaine des «Lions» qui ouvre son compteur-buts en équipe nationale contre l’Equateur a inscrit la balle du 2-1 qui a qualifié les «Lions» au second tour du Mondial.

De nos envoyés spéciaux : Abdoulaye Thiam et Ababacar Gueye

Leave a reply