Renforcement de la gouvernance du système électoral sénégalais : Des organisations de la société civile en appoint au président Diomaye

0
202

La première adresse à la nation du président Bassirou Diomaye Faye à l’occasion du 64e anniversaire de l’indépendance du Sénégal continue de susciter des réactions. Dernière en date, la sortie du Groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie qui réunis des organisations de la société civile dont Enda g

Graf Sahel, Forum social sénégalais, GRADEC, Pacte, Radi et Vision citoyenne. Dans une déclaration rendue publique, les responsables de ces organisations disent « apprécier hautement » cette « volonté de rupture » et les décisions prises par le Président de la République

Soulignant que « ce discours ainsi que la formation du gouvernement qui l’a suivi interviennent dans un contexte marqué par un besoin de renouveau et de profonds changements que le peuple sénégalais attend à la suite d’un large plébiscite lors de l’élection du 24 mars », le Groupe d’initiative a par ailleurs saisi cette occasion pour rappeler que le GRADEC avait déjà, à l’occasion du forum des partis politiques qu’il a organisé en 2019, élaboré une série de recommandations en vue de contribuer à la consolidation de notre système démocratique.  Poursuivant, le groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie a annoncé son soutien à toutes mesures allant dans le sens de la réalisation des cinq priorités assignées à l’actuel gouvernement à savoir : la baisse du coût de la vie et la lutte contre la vie chère, l’entreprenariat, la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes ; la justice, la transparence, la protection des droits humains, la bonne gouvernance et la réédition des comptes, la souveraineté économique. Et la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, le renforcement de la sécurité, de la paix et de la stabilité.

Nando Cabral Gomis

Leave a reply