Saint-Louis – en visite à la station de l’Isra de Ndiol : Momar Talla Seck très satisfait des résultats de la production de semences de pré-base d’arachides

0
583

Le Directeur général de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), Momar Talla Seck, a visité hier, mercredi 20 décembre, les parcelles de semences de pré-base d’arachides au niveau de la station de Ndiol, dans la région de Saint-Louis. Il s’est dit très satisfait des résultats obtenus sur ce site, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Compétitivité de l’Agriculture et de l’Élevage (PCAE) qui finance ce programme spécial pré-base d’arachides.

Mis en œuvre par l’ISRA, ce programme vise la production et la fourniture de 150 tonnes de semences de pré-base à l’horizon juin/juillet 2024. Au niveau de l’ISRA toujours, ce programme est coordonné et mis en œuvre par l’Unité de Production de Semences de Céréales et de Légumineuses (UPSem-CL), en collaboration avec les autres centres de l’Institut. «Nous sommes ici, à Ndiol, dans le cadre d’un important programme de compétitivité de l’agriculture et l’élevage dans ce programme on avait instruit à l’ISRA dans un premier temps la production de semences d’arachides de 65 tonnes par an étant donné que le Sénégal a mis en place une stratégie de souveraineté alimentaire, les objectif ont été revus et après concertations avec notre Ministère de tutelle, on a instruit à l’ISRA d’aller au-delà de ces 65 tonnes de semences de pré base d’arachides pour qu’à l’horizon juin/juillet 2024 qu’on puisse avoir 150 tonnes de semences de pré base de bonne qualité», a rappelé Momar Talla Seck.

C’est dans ce cadre, à en croire le Directeur général, que l’ISRA a revu sa stratégie en actionnant sur deux leviers. «Le premier levier c’est au niveau des centres avec les sélectionneurs pour la production des semences de niveau G1 et le second c’est avec l’unité de production pour la production des semences de niveau G2  et G3. C’est dans ce cadre que pour mettre en exergue ce programme, nous avons dans un premier temps tenu compte du disponible c’est-à-dire un programme qu’on avait déjà mis en place de le cadre de la compétitivité de l’agriculture et de l’élevage où nous avons eu déjà 15 tonnes de semences de pré base et après il y a eu cette campagne hivernale où nous avons eu à emblaver 18 hectares pour ce qui concerne les semence de niveau G2 et c’est l’objet même de notre visite aujourd’hui parce que nous avons pu recevoir les deux leviers à savoir l’unité de production  et les sélectionneurs. Nous avons reçu des sélectionneurs 1200kg de niveau G1. Ce qui nous a permis d’emblaver ces 18 hectares dont 4 ha au niveau de Sangalkam ; 3 ha au niveau de Bambey  et 11 ha à Ndiol», a-t-il précisé, tout en soulignant qu’ils sont là dans une période de fin de cycle avec, au niveau de Ndiol, 5 variétés qui ont été utilisées dont une variété ancienne et 4 variétés nouvelles. Présentement, c’est la phase des récoltes pour certaines variétés et les autres sont en stade de maturité. Il a exhorté les différents acteurs de cette chaîne de valeur à maintenir cette dynamique, afin d’atteindre les objectifs qui leurs sont assignés voire même de les dépasser. Ce qui contribuerait à l’atteinte de la souveraineté alimentaire dans le pays.

Des efforts magnifiés par Ndèye Coumba Ndiaye, venue représenter la Directrice régionale du développement rural (DRDR) de Saint-Louis. «C’est une visite satisfaisante vu les résultats que nous avons vus sur le terrain. Cela va permettre d’atteindre les objectifs de la souveraineté alimentaire». Également, pour Mamadou Ndoye, chef de la Division des semences au niveau du ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural, venu représenter le Directeur de l’Agriculture, «l’ISRA a mis un important programme de production de semences de pré base qui a été contrôlé par la Division des semences en tant que service officiel de contrôle et de certification. A l’issu de cette visite, les résultats obtenus sur le terrain sont très satisfaisants et nous pensons que dans quelques années nous aurons de très bons résultats pour mettre à la disposition des producteurs des semences de qualité», a-t-il fait savoir au terme de cette visite du patron de l’ISRA.

YVES TENDENG  

Leave a reply