Saint-Louis : politique nationale de migration : un cadre de concertation mis en place pour une synergie des actions

0
840

Le Comité régional de développement de Saint-Louis a procédé avant-hier, mardi 29 août, à la mise en place d’un Cadre de concertation pour une synergie des actions dans la lutte contre la migration irrégulière. C’est à l’initiative de la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’Extérieur qui vise plus d’efficacité par rapport à cette lutte contre la migration irrégulière tout en sensibilisant sur la volonté du Gouvernement de promouvoir une migration sure, régulière et ordonnée.

La problématique de la migration irrégulière est une question complexe qui nécessite l’implication de tous les acteurs. Ce qu’ont bien compris les responsables de la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’Extérieur en initiant cette rencontre à la Gouvernance de Saint-Louis pour procéder à la mise en place d’un Cadre de concertation contre la migration irrégulière. Cela s’inscrit dans le cadre d’une politique nationale visant à prendre en charge de manière cohérente et durable, l’ensemble des préoccupations liées à la migration, afin qu’elle puisse contribuer de manière optimale au développement économique et social du Sénégal. Il s’agit entre autres de combler le déficit des données sur la migration irrégulière ; d’assurer une meilleure gestion des frontières en rapport avec la libre circulation des personnes et le processus d’intégration régionale ; de promouvoir la migration légale et la lutte contre les risques et dangers liés à la migration irrégulière ; de renforcer les dispositifs de lutte contre la migration irrégulière. «Nous avons échangé avec les différents acteurs sur la nécessité de mettre en ce cadre de concertation vue que la question migratoire est une question complexe. Donc, il faut l’implication des différents acteurs car, avec une synergie des actions, on peut arriver à des résultats. Chaque acteur, étatique ou non-étatique, a un rôle à jouer», a fait savoir El Hadj Abdoul Karim Cissé, Conseiller technique à la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur logée au Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Il s’y ajoute aussi la Stratégie nationale de lutte contre la migration Irrégulière (SNLMI). La vision c’est de réduire drastiquement la migration irrégulière à l’horizon 2032. Cependant, il a rappelé la volonté du Gouvernement de promouvoir une migration sure, régulière et ordonnée à travers une migration circulaire qui permet aux personnes d’émigrer dans de bonnes conditions. Ce qui contribuerait à réduire les pertes en vies humaines notées ces derniers temps dans les pays africains et particulièrement au Sénégal, à en croire le Gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Badara Sambe qui a invité les jeunes à prendre conscience du danger et des risques qu’ils encourent en voulant braver la mer pour un eldorado incertain. Signaler que dernièrement, ce sont 1200 voire 1300 migrants de retour qui ont été accueillis au Sénégal.

YVES TENDENG

Leave a reply