Saint-Louis-remise de cahiers de doléances au gouverneur : la revalorisation des salaires et l’amélioration des conditions de travail au menu des syndicats

0
456

Ils étaient nombreux à Saint-Louis, les responsables et membres de syndicats de travailleurs à avoir sacrifié à la tradition hier, lundi 1er mai, pour venir remettre leurs cahiers de doléances au Gouverneur de région. La revalorisation des salaires et primes, l’amélioration des conditions de travail au sein des entreprises, l’accès à certains avantages et la quête de formations pour acquérir plus d’expériences constituent les principaux points de revendications. C’était en présence des responsables de l’Inspection régionale du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis.

De la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (Cnts) à la Fédération des Travailleurs du Sénégal (Fgts/B) en passant par l’Union Nationale des Syndicats Autonomes du Sénégal (Unsas) et des syndicats tels que l’Union Démocratique des Enseignantes et Enseignants du Sénégal (Uden), la Snts /Cnts, le Syndicat National Autonome des Pêcheurs du Sénégal (Snap), de la Saed, Sn/La Poste, les Grands Domaines du Sénégal (Gds), l’Association des Maçons de Saint-Louis (Ams), les travailleurs municipaux et ceux de la Société de Cultures Légumières (Scl), entre autres ont été tous au rendez-vous hier à la Gouvernance de Saint-Louis pour remettre leurs cahiers de doléances à l’Adjoint au Gouverneur de région, en charge du Développement, en l’occurrence Modou Mamoune Diop et en présence de l’adjoint à l’Inspectrice régionale du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis. Certains travailleurs tels que ceux des Grands Domaines du Sénégal se sont fait remarqués par leurs brassards rouges pour dénoncer la gestion de leur nouveau Directeur. « Nous ne sommes pas contents du tout de la manière dont notre Directeur Général gère l’entreprise car à son arrivée, il ne cesse de nous causer beaucoup de problèmes. Il a aussitôt réduit les effectifs en laissant en rade plus de 200 travailleurs contractuels. C’est pourquoi on est sorti d’une campagne très mouvementée avec des grèves intenses et on n’est pas prêt de le laisser faire », a mis en garde Baïll Sylla, Secrétaire Général du Syndicat des Travailleurs des GDS. De leur côté également, les agents de la Poste de Saint-Louis avec à leur tête le syndicaliste Bamba Diané, ont déclaré n’avoir pas célébré cette fête du travail parce qu’il n’y a presque plus d’activité dans les services de la Poste. « Les salaires sont payés tardivement, les agents sont dans le désarroi et veulent être associés à la mise en œuvre du Plan social de cette société nationale », a-t-il soutenu. Les ouvriers maçons de Saint-Louis, regroupés au sein de leur Association créée il y a juste un an et demi, ont invité les autorités municipales à les associer aux chantiers de la commune et à les aider à bénéficier des sessions de formation pour engranger d’avantage d’expériences. Les travailleurs municipaux étaient également de la partie et leurs doléances ont porté sur la revalorisation de leurs salaires et l’acquisition d’indemnités de logement. S’agissant du Secrétaire Général du Snaps, Moustapha Dieng, il a beaucoup insisté sur l’urgence et la nécessité d’indemniser les pêcheurs de Saint-Louis victimes des événements douloureux survenus récemment dans la localité de Kayar. Le syndicaliste a saisi aussi l’occasion pour attirer l’attention des autorités étatiques sur la nécessité de mettre un terme à la concurrence déloyale notée entre la pêche industrielle et la pêche artisanale. Pour Moustapha Dieng, il est temps de créer d’autres sites de pêche pour désengorger Kayar.

YVES TENDENG

Leave a reply