Sédhiou : soupçons de hold-up électoral a l’issue des législatives a Goudomp : l’inter-coalition du Balantacounda/Brassou se braque et prévient !

0
311

Le cartel des partis de l’opposition du Balantacounda et du Brassou dans le département de Goudomp prévient et alerte l’opinion contre toute tentative de vol de leurs suffrages qui les donnent vainqueur à l’issue des élections législatives du 31 juillet dernier. Face à la presse avant-hier lundi à Samine, les camarades de Ousmane Sonko déclarent n’écarter aucune option pour faire respecter la volonté populaire.

Au lendemain des élections législatives du 31 juillet 2022, les résultats de la commission départementale de recensement des votes a donné vainqueur l’inter-coalition Yewwi Askan Wi/Wallou Senegaal et Goudomp Debout face à la coalition Benno Bokk Yaakaar avec près de 500 voix de différence. Ce lundi, soit une semaine après le scrutin, c’est vent de panique qui ébranle les responsables de l’opposition  du Balancounda suite à des soupçons, selon eux, de tentative de vol de leurs suffrages. Ils se sont donc spontanément réunis à Samine pour dénoncer toute manœuvre de hold-up électoral. Yoro M’ballo, coordonnateur départemental de Yewwi/Wallou et Goudomp Debout déclare : «nous sommes réunis ici pour faire face à un hold-up électoral qui se trame à Dakar. Nous tenons à informer l’opinion publique nationale et internationale que dans le département de Goudomp, les résultats ont été très clairs». «Il n’y a pas eu de bourrage d’urnes ni de procès-verbaux perdus», explique l’ancien maire libéral de Niagha d’un ton très ferme.

Et de poursuivre dans les détails comme pour mettre du quitus sur la sincérité de ces élections, «la commission départementale de recensement des votes s’est réunie à Goudomp et ils ont procédé au dépouillement sous les yeux du magistrat venu de Dakar à cet effet. En présence de l’ensemble des partis politiques, ils ont trouvé que la coalition Yewwi Askan Wi/Wallou Senegaal et Goudomp Debout sort largement vainqueur avec 18.252 voix contre 17.830 voix pour Benno Bokk Yaakaar. Soit une différence de 422 voix». «Au Sénégal tout le monde a salué la bonne organisation de ces élections-là, ce n’est donc pas le moment de mettre tous les efforts à l’eau et verser dans l’instabilité», prévient-il.

Par la voix de Yoro M’ballo toujours, le regroupement des partis de l’opposition du département de Goudomp n’entend point se laisser faire et promet de se braquer contre toute décision contraire. «Tout ce que nous exigeons aujourd’hui c’est au conseil constitutionnel de valider ces résultats qui sont sans ambages. Nous alertons et prévenons que nous n’accepterons pas un hold-up électoral qui se dessine à l’horizon et on alerte l’opinion. Nous ne voulons pas qu’on nous oblige et nous engage dans une lutte avec frappe. Nous les avons gagnés dans tout le département de Goudomp et nos députés élus sont Cheick Ahmed Dicko et Fatoumata Dabo. «Autrement, nous nous ferons entendre et par tous les moyens», avertit Yoro M’ballo ancien maire de Niagha et coordonnateur départemental de l’inter coalition Yewwi/Wallu et Goudomp Debout de Olivier Boucal.

A Goudomp, comme partout ailleurs dans le département, l’opposition déclare assurer la veille sentinelle pour faire valoir la volonté populaire.

Moussa DRAME

 

Leave a reply