Suicide à thiaroye Minam : Fatma Diop s’est pendue à l’aide de filet de bains

0
17048

C’est un drame qui a plongé Thiaroye Miname, un quartier populeux de  la banlieue dakaroise dans l’émoi. Il s’agit de la découverte du corps sans vie de la jeune Fatma Diop âgée de 18 ans, se balançant sur un filet de bans communément appelé  »Ndiampé » attaché à la poutre de la chambre de sa mère. La raison qui l’a poussé à ôter sa vie reste un mystère. Mais une source renseigne que cette dernière n’avait plus goût à la vie après avoir eu un enfant hors mariage.

D’après certaines indiscrétions, la victime qui a contracté une grossesse hors mariage a accouché d’une fille. Son enfant qui est né hors mariage serait le début de son calvaire au sein de sa famille. D’après certaine indiscrétion, la victime n’était plus la même car elle aurait créé un malaise au sein de sa famille qu’elle aurait couvert de «honte».

Une famille qui l’aurait fini par la repousser. Recroquevillée sur elle-même, elle aurait vécu des misères au sein de sa famille qui l’aurait tout le temps persécutait.

Le jour du drame, la victime était restée dans la chambre. Sa maman qui ne l’avait pas vu, s’est présentée en l’interrogeant en ces termes : « Qu’est ce que tu as aujourd’hui pour t’enfermer dans la chambre ? Tu as une mine pâle. Pourquoi tu ne sors pas faire tes taches ménagères ?».

Face aux questions de sa maman, Fatma Diop aurait répondu par la négation tout en évitant le regard de sa mère. « Je vais bien maman. Il ne se passe rien », aurait-elle répondu cachant à sa mère ce qu’elle mijote.

C’est une fois que sa maman soit passée à l’arrière cour de la chambre, qu’elle a décidé de passer à l’acte à l’aide de filets de bain appelés « ndiampé » pour pouvoir se donner la mort par pendaison. La victime attache le filet à la poutre du toit et se laisse pendre. Le drame s’est produit le matin mais c’est en début d’après midi que le corps sans vie de la fille a été découvert pendu à un filet.

La police de Thiaroye alertée, s’est déplacée sur les lieux pour le constat d’usage. Les sapeurs pompiers ont évacué le corps sans vie vers les coups de 15 heures. Un drame qui a plongé tout le quartier dans l’émoi et la consternation. Les commérages fusent de partout sur la défunte fille qui a eu un enfant hors mariage et que sa famille a continué de renier pour avoir commis ce péché charnel. La police a ouvert une enquête pour élucider le drame à Thiaroye Miname dans la commune de Jidah Thiaroye Kao.

El Hadji Moussa THIAM

Leave a reply