Takhoum – lutte contre les violences basées sur le genre et les fistules obstreicales : une vingtaine de relais communautaires et des collégiens formés par Usaid/Momentum

0
526

Une journée de mobilisation et de sensibilisation s’est tenue avant-hier à Takhoum, dans la commune de Malicounda (département de Mbour), avec une vingtaine de relais de cette localité formés, pour la lutte contre les violences basées sur le genre, les mariages précoces et les fistules dans la cadre des activités du projet Usaid/Momentum. Madame Diouf  Mariama Kitane, chargée de programme Usaid/Momentum pour le compte de John Hopkins, interrogée à l’issue de cette manifestation, a soutenu : «nous sommes à Takhoum dans le cadre de la célébration des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre (Vbg). Vous savez que nous sommes dans le cadre d’un projet de santé maternelle et de violences basées sur le genre. L’occasion ne pouvait pas être meilleure que celle-ci pour venir au niveau du district sanitaire de Mbour et descendre jusqu’au fond des villages, des populations et saisir la cible adolescente».

Ainsi, elle a rappelé l’orientation de 20 pairs-éducateurs sur les violences basées sur le genre, favorisant la morbidité et la mortalité maternelle. Selon elle, la formation des jeunes a été assurée… et une rencontre de restitution et de sensibilisation. Il a été retenu la journée d’avant-hier, calquée sur la disponibilité des collégiens de Takhoum, et faire une session de plaidoyer visant leurs parents. Elle a relevé la présence de l’imam, des notables et d’une élue locale. Selon elle, la santé est une compétence transférée. Madame Diouf considère cette étape comme importante pour des changements de comportements au niveau communautaire car les pairs-éducateurs sont attendus pour faire la sensibilisation dans ces foyers ruraux sur le thème cité plus haut.

Samba Niébé BA

Leave a reply