Tchad : Masra nommé Premier ministre, réactions mitigées à N’Djamena

0
306

C’est en matinée de ce lundi 1er janvier 2024 que la nouvelle est tombée. En direct à la television nationale la lecture qui fait de l’opposant Succès Masra le tout nouveau Premier ministre post referendum de la 5eme République du Tchad, alors que le précédent Saleh KEBZABO venait de déposer sa démission. (source: Africanews)

Au siège de son parti les Tranformateurs à Ndjamena où les partisans affluent et dans les rues de la capitale, la nouvelle passe difficilement.

« On a confiance car il viendra relever le defi que ses ainés n’ont pas pu faire. C’est sur un plan positif, mais négativement je m’attendais à ce que Masra sois Président de la République, pourquoi parce qu’au temps du Marechal on lui a proposé ce poste mais il a refusé, mais pourquoi refuser de servir le papa et aujourd’hui servir le fils, donc c’est pourquoi les jeune sont déçus aujourd’hui, car beaucoup de jeunes ont souffert à cause de Masra ». declare un habitant de Ndjamena.

Certains se sentent humiliés et trahis. « On veut qu’il nous explique le pourquoi, on va l’entendre seulement, parce que tout ce qu’il vient de faire c’est anormale; il y a tellement de gens qui sont en difficulté à cause de lui les gens sont en exil à cause de Monsieur Masra, mais aujourd’hui il nous a humilié » affirme une partisane des Transformateurs

Selon Enoch Djondang acteur de la société civile, Le temps n’est plus à la guerre, il faut laisser le peuple souffler un peu. En effet, il s’agit d’un processus logique pour l’un des acteurs important s de la politique tchadienne qui a été exclut lors du grand dialogue national organisé en 2023 qui était pourtant supposé être inclusif et souverain. Une décision qui vient à point nommé car en général au tchad les exclusions sont une porte ouverte aux conflits de demain.

« Donc le fait que deux protagonistes importants ceux qui contrôlent les chars et la machine de répression et ceux qui contrôlent la rue des jeunes délaissés, acceptent de travailler ensemble quelque soit les enjeux, quelque soit les mains extérieures et autres pour nous les tchadiens nous voulons un peu un temps de paix » explique l’activiste.

pour lui le nouveau Premier ministre pourra être un rempart dans la lutte contre les problèmes qui minent le pays, avec comme origine la mal gouvernance. Une nomination qui montre que les deux futurs responsables jeunes à la tête du pays même si d’un bord politique différent peuvent se mettre en semble pour faire évoluer le pays.

En attendant Succes Masra ne dispose que de quelques jours pour former son nouveau gouvernement.

Leave a reply