Tensions sur marche, suite au contexte politique : Unacois Jappoo tire la sonnette d’alarme

0
795

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois/Jappo) est préoccupée par la situation tendue qui prévaut actuellement dans le pays. L’organisation a tenu avant-hier un point de presse à son siège, sis à Colobane, pour alerter sur d’éventuelles conséquences des tensions politiques qui secouent le pays, sur le marché. La structure a aussi profité de l’occasion pour se prononcer sur la situation actuelle des prix.

La situation politique très tendue du Sénégal préoccupe tous les acteurs du pays. Ceux du secteur privé commerçant ne dérogent pas à la règle. Avant-hier, mercredi 17 mai 2023, l’organisation qui regroupe les commerçants et industriels du Sénégal a fait face à la presse, à son siège situé à Colobane, pour alerter sur les conséquences que les affrontements notés ces derniers temps à travers le pays peuvent avoir sur le marché. En effet, l’Unacois, considérant que les activités de son secteur sont dominées par des activités de terrain, a appelé les acteurs politiques à revenir à de meilleurs sentiments. « Nous avons vécu deux derniers jours particulièrement difficiles. C’est pourquoi nous avons convoqué ce point de presse pour lancer un appel à la paix et à la stabilité en direction des acteurs politiques et de la société civile », a déclaré Ousmane Sy Ndiaye, Directeur exécutif de l’organisation. Pour un retour de la paix et de la stabilité dans le pays, les membres de la structure se disent prêts à investir tout ce qu’ils ont. Ils estiment qu’avec les tensions politiques répétitives, ils sont en train, comme lors de la période de Covid-19, d’être confrontés à des risques de dérèglements, d’abord avec leurs relations avec le secteur bancaire, mais aussi avec leurs fournisseurs étrangers. Ousmane Sy Ndiaye et compagnie estiment que l’image que le Sénégal renvoie sur la scène internationale perturbe et remet en cause le capital confiance qui lie leur secteur avec les fournisseurs étrangers. Ce qui, selon l’organisation faitière, doit motiver tous les acteurs à dialoguer et cultiver la paix. Car elle estime que le Sénégal a plus que jamais besoin que son marché soit régulièrement approvisionné, parce que le monde vit une « inflation terrible et une crise très aigue » du prix des denrées alimentaires. Par conséquent, la structure a invité les acteurs à tout faire pour que la paix soit retrouvée, afin que le marché sénégalais ne connaisse pas des problèmes d’approvisionnement.

Les membres de l’Union des commerçants et industriels du Sénégal restent optimistes que leur appel sera entendu, et que les acteurs feront preuve sérénité et de responsabilité vis-à-vis du peuple, afin que les populations continuent de vivre en sécurité et dans la quiétude. Ils demandent par ailleurs aux autorités, d’élargir aux marchés « traditionnels » le dispositif sécuritaire déployé pendant les manifestations pour sécuriser les stations-services, les grandes surfaces etc. Pour eux, les marchés traditionnels doivent aussi être protégés d’autant plus que la majorité des populations s’approvisionnent encore dans ces lieux de commerce.

Concernant la situation des prix des denrées, l’Unacois a alerté sur le coût du sucre. A en croire ses membres, le marché du sucre a connu des « tensions phénoménales ». Ils ont affirmé que le cours des devises n’a toujours pas fléchi et que la courbe est toujours ascendante. Ce, parce que le contexte qui a valu l’inflation des denrées essentielles reste toujours inchangé. La « voix des commerçants» a souligné que dans les périodes d’importation, si l’Etat et plus particulièrement le ministère des Finances ne réajuste pas le système de taxation, il risque d’y avoir d’autres perturbations sur le prix du sucre. Ousmane Sy Ndiaye et compagnie ont dans la foulée appelé l’Etat à anticiper sur de nouvelles perturbations concernant le prix du sucre, pour éviter aux commerçants d’être livrés au procès des consommateurs.

 

BABACAR NGOM (STAGIAIRE)

Leave a reply