Top départ de la campagne électorale : la violence déjà au rendez-vous

0
182

Les deux premières journées de cette campagne ont été marquées par des bagarres au niveau de la permanence du parti au pouvoir à Mermoz, des attaques à coups de pierres contre le cortège du candidat Khalifa Sall dans la commune du Plateau et des échanges de jeu de pierres lors du passage du cortège de la coalition « Diomaye président » avec des éléments de sécurité du candidat Amadou Ba devant son Qg.

A peine démarrée, la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 24 mars enregistre déjà des actes de violence. La première scène de violence a été observée du côté de la permanence du parti au pouvoir impliquant les marrons du feu (gros bras de l’Apr). Convoqués en réunion de directoire de campagne de Benno Bokk Yakaar élargie, à tous les membres départementaux de la coalition, pour échanger sur le planning de campagne de leur candidat, Amadou Ba, les responsables de la mouvance n’ont pas pu taire leurs divisions. Face à la tension qui régnait sur les lieux impliquant des gros bras membres des marrons du feu, des éléments de la Police positionnés non loin ont été obligés d’intervenir pour disperser tout le monde à coup de grenades lacrymogènes.

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars de cette première journée de campagne  électorale anticipée, la caravane du leader de la plateforme Taxawu Sénégal a été également attaquée en pleine cœur de la capitale dans la commune du ministre de l’Environnement Alioune Ndoye, allié de la mouvance présidentielle. Khalifa Ababacar Sall qui avait démarré sa campagne électorale par une caravane qui a pris départ au rond-point de la Gendarmerie de Colobane près du marché « Santa Yallah » parcourant les communes de Fass Colobane, Gueule- Tapée, Médina, a été attaqué à coup de pierres par des éléments non identifies dans la commune de Dakar plateau poussant ainsi ses militants à répliquer. Les échanges de pierre entre les deux camps se sont soldés par plusieurs blessés du côté des Khalifistes, nous dit-on des sources proches du directoire de campagne de l’ancien maire de Dakar. Hier, dimanche 10 mars, une bataille rangée impliquant des éléments de la sécurité du candidat Amadou Ba et des jeunes du cortège de la coalition « Diomaye Président » a été également constatée devant le quartier général du candidat de Benno Bokk Yaakaar aux Parcelles assainies.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply