Trois décès enregistrés en marge du Daakaa, selon un bilan provisoire des sapeurs-pompiers

0
730

(APS) – Trois personnes ont péri dans un accident de la route depuis le début du Daaka de Madina Gounass, selon un bilan provisoire de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP), qui déclare avoir effectué 43 interventions, dont 21 pour secourir des victimes d’accidents.

‘’Nous avons effectué 43 sorties dont 21 pour secours à victimes [lors desquels] on a enregistré 30 victimes. Malheureusement, nous avons eu à enregistrer trois corps sans vie’’, a indiqué le chef du détachement chargé de la couverture sécuritaire de cette retraite spirituelle, le commandant Erasme Sambou, dans un entretien avec l’APS. Il a précisé que les trois personnes décédées ont perdu la vie dans un accident survenu à Gouloumbou, le 2 mars dernier.
Le commandant du Groupement d’incendie et de secours numéro 4 de la zone sud (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda) faisait le bilan d’étape de la couverture sécuritaire du Daakaa de Madina Gounass. Cette retraite spirituelle a démarré samedi sous l’égide du khalife de cette cité religieuse, Thierno Amadou Tidiane Ba, en présence du chef de l’Etat Macky Sall.
Il a rappelé que des éléments précurseurs sont arrivés sur le site du Daakaa depuis le 28 février dernier. Ils ont été rejoints par la plus grande partie du contingent le 1 er mars dernier.
Il a précisé que  391 éléments ont été mobilisés par la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, qui a également déployé 51 engins dans le cadre de la mission assignée au détachement opérationnel du Daakaa de Madina Gounass.
L’objectif est d’assurer la prévention contre les périls et les accidents de toute nature menaçant les personnes et leurs biens et leur environnement sur le site du Daakaa, à Madina Gounass et dans la zone d’intérêt opérationnelle des secours, a ajouté le commandant Sambou.
Les agents mobilisés par la BNSP sont chargés d’assurer les secours d’urgence, la prévention et la prévision par des sensibilisations sur les risques d’éclosion du feu, a-t-il relevé, soulignant que les huttes sont érigées avec des matières facilement inflammables, précisément la paille et le plastique.

Le « Daakaa », un grand rassemblement religieux où ne sont admis que les hommes, a été institué en 1942 par le marabout Thierno Mouhamadou Saïdou Bah, à Madina Gounass, dans la région de Kolda (sud). Le marabout Thierno Mouhamadou Saïdou Bâ (1900-1980), fondateur de Madina Gounass, a recommandé toute sa vie durant le respect des cinq piliers de l’islam et la pratique de la sunna du Prophète Mouhamad (PSL).

Le religieux, connu également sous le nom de Mamadou Hawoly Bâ, est né en 1900 dans le village de Thikité, dans le département de Podor (nord). Il est décédé en 1980 à Dakar, suite à une maladie qu’il contracta au cours de son célèbre pèlerinage à Fès. Il repose à Madina Gounass, la cité religieuse qu’il a créée en 1936.

Leave a reply