Un chef du groupe État islamique tué dans une opération américaine en Somalie

0
685

(rfi.fr et Afp)- Le Pentagone a annoncé jeudi avoir éliminé, mercredi 25 janvier, un haut cadre de l’organisation État islamique identifié comme Bilal al-Sudani et dix de ses hommes dans le nord de la Somalie.

Joe Biden a donné son accord pour cette opération intensément préparée depuis des mois en début de semaine. Les militaires américains avaient même reconstitué des cavernes identiques aux montagnes somaliennes pour s’entraîner, fait savoir le Pentagone.

Cette fois, pas de drone tueur, mais un commando de Navy Seals envoyé au sol avec pour mission initiale de capturer Bilal al-Sudani localisé dans une cache au nord de la Somalie. Mais face à la résistance jihadiste, cet émir de l’État islamique pour l’Afrique de l’Est a été éliminé dans les combats avec dix autres combattants. Le Pentagone n’annonce aucune perte de son côté.

Financer des opérations partout dans le monde

Selon Washington, ce haut cadre de l’EI avait pour mission d’étendre l’organisation terroriste en Afrique et de financer des opérations partout dans le monde. « Al-Sudani se chargeait d’encourager la présence croissante du groupe État islamique en Afrique et de financer ses opérations dans le monde, y compris en Afghanistan », a commenté dans un communiqué le secrétaire à la Défense Lloyd Austin.

« Cette action sécurise un peu plus les États-Unis et ses alliés, se félicite Lloyd Austin, et reflète notre engagement constant à protéger les Américains du terrorisme. »

Leave a reply