Une entreprise chinoise exclue des marchés de la Banque africaine de développement

0
867

Apanews—Durant douze mois, China Henan International Cooperation Group Company Limited et certaines de ses filiales ne seront pas autorisées à participer à des appels d’offres du Groupe de la Banque à cause de ses pratiques frauduleuses.

Le Groupe de la Banque africaine de développement a annoncé, le 28 mars 2024 à Abidjan, avoir exclu de ses appels d’offres la société China Henan International Cooperation Group Company Limited, pour une période de douze mois à compter de ce jour, pour pratiques frauduleuses. Un accord à l’amiable a été conclu avec la société pour mettre fin à la procédure de sanctions, rapporte un communiqué parvenu à APA ce vendredi.

Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption du Groupe de la Banque a établi que China Henan International Cooperation Group Company Limited s’était livrée à une pratique frauduleuse en omettant de divulguer l’utilisation d’un commissionnaire lors de la soumission d’une offre dans le cadre d’un appel d’offres.

Celui-ci portait sur l’attribution de travaux de génie civil en vue de la mise aux normes bitumineuses de la route Rukungiri-Kihihi-Ishasha/Kanungu, une composante du Projet d’appui au secteur routier en Ouganda.

Durant la période d’exclusion, China Henan International Cooperation Group Company Limited et certaines de ses filiales ne seront pas autorisées à participer à des appels d’offres du Groupe de la Banque.

China Henan International Cooperation Group Company Limited devra coopérer avec le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption ainsi qu’avec les organismes d’application de la loi et les autorités de régulation des pays membres de la Bad dans leurs fonctions d’enquête.

À l’expiration de la période d’exclusion, l’entreprise chinoise ne pourra à nouveau être éligible à participer à des appels d’offres financés par le Groupe de la Banque africaine de développement qu’après avoir mis en œuvre un programme de conformité en matière d’intégrité en accord avec les directives de la Banque.

Le Projet de soutien au secteur routier vise à renforcer les activités socio-économiques et à améliorer la qualité des services de transport dans les régions du sud-ouest et de l’est de l’Ouganda grâce à un meilleur accès routier.

Il consiste à moderniser les routes Rukungiri-Kihihi-Ishasha/Kanungu et Bumbobi-Lwakhakha en les revêtant d’un bitume standard, contribuant ainsi à améliorer le niveau de vie des bénéficiaires, à promouvoir le tourisme, à renforcer l’intégration régionale et à développer le commerce transfrontalier entre l’Ouganda, la République démocratique du Congo et le Kenya.

Leave a reply